Le parallèle entre Jésus et Socrate a été fait de nombreuses fois. Tous deux ont existé, mais tous deux sont connus par la légende qu'ont forgée les disciples enthousiastes. Socrate puis Jésus quatre siècles après sont nés, ont parlé, puis sont morts, condamnés et exécutés dans des procès injustes. Leur morale se ressemble : Socrate soutient qu'il vaut mieux subir l'injustice que de la commettre, qu'il ne faut jamais rendre le mal pour le mal. Jésus affirme qu'il faut aimer ses ennemis et ne pas se venger. Ils n'ont pas été compris par leurs sociétés respectives, pire : ils ont été pris en haine et sont morts pour leur idéal. L'un a inventé la philosophie telle que nous la connaissons, l'autre une religion durable qui porte son nom – peut-être malgré eux.

Parmi les disciples de Socrate, il y en a deux qui sont nos sources principales pour connaître sa vie, à savoir le philosophe Platon et l'historien Xénophon. Les deux se sont faits les apologues de Socrate, mais Platon en est même l'évangéliste je dirais. Sa trilogie Apologie de SocrateCritonPhédon raconte la Passion de Socrate, c'est l'Évangile selon Platon. L'Apologie de Socrate raconte le procès dans le tribunal athénien, le Criton expose les idées morales de Socrate qui refuse de s'échapper de sa prison, et Phédon est un écrit quasi religieux dans lequel Socrate meurt après avoir légué sa philosophie, son testament.

Je ne vais pas décrire et raconter tout ce qui se trouve dans le Phédon : d'autres l'ont fait ici, et ce serait spoiler un livre extraordinaire. D'un point de vue formel, il est d'ailleurs remarquablement structuré, l'économie du dialogue est d'une grande efficacité pour mener le lecteur ou la lectrice à faire son propre parcours philosophique. Je voudrais aussi noter le travail admirable de la traductrice, Monique Dixsaut, qui nous donne une interprétation très riche et précise du texte. J'ai lu ce livre après pas mal d'autres dialogues de Platon, ce qui m'a sans doute facilité la compréhension du contenu, mais je trouve que c'est une bonne portée d'entrée dans Platon, une version très complète et claire de sa pensée. Ici ce qu'on appelle l'idéalisme de Platon – ou son dualisme – est à son acmé, comme on le voit dans la critique impitoyable qu'il fait d'Anaxagore.

Il est possible que le Phédon soit un dialogue intermédiaire de Platon : après les écrits de jeunesse dans lesquels il est encore très "socratique", au sens où la philosophie est pour lui à ce moment un dialogue sceptique et aporétique, et avant les écrits de la maturité, dans lesquels Platon réforme voire reconstruit sa théorie dite des Formes ou des Idées. Entre les deux, il y a la théorie des Idées en question, développée avec le maximum de rigueur, depuis ses fondements épistémologiques et métaphysiques jusque dans ses conséquences esthétiques et religieuses.

Pour terminer, je dirais que je suis fasciné par la quasi obsession de Platon pour la vie après la mort, qui est traitée plusieurs fois dans ses œuvres, souvent par le recours au mythe. Le philosophe reprend plusieurs éléments de la mythologie grecque et invente lui-même des fables – Er dans la République, Minos dans le Gorgias, la métempsychose dans le Phèdre, l'Hadès ici-même... – pour tenter de concevoir ce qui se passera après le départ de notre âme pour l'autre monde. Il me semble qu'il est impossible de dissocier la philosophie platonicienne du souci du salut et de l'excellence ; ce qui en fait une philosophie éminemment mystique, comme l'ont très bien vu Plotin, Augustin ou encore Simone Weil.

Syderen
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Lire la philosophie antique, Métaphysique et Psychologie et philosophie de l'esprit

Le 24 juin 2022

5 j'aime

Phédon
Syderen
8
Phédon

La Passion de Socrate

Le parallèle entre Jésus et Socrate a été fait de nombreuses fois. Tous deux ont existé, mais tous deux sont connus par la légende qu'ont forgée les disciples enthousiastes. Socrate puis Jésus quatre...

Lire la critique

il y a 2 mois

5 j'aime

Phédon
Powerpuff
5
Phédon

La mort, c'est pas si grave

Socrate, condamné à mort, vit ses derniers instants en compagnie de quelques amis qui sont venu lui rendre visite dans sa cellule et taper un brin de causette autour de verre de ciguë. Ses amis ont...

Lire la critique

il y a 11 ans

3 j'aime

2

Phédon
Joejoe
6
Phédon

Critique de Phédon par Joejoe

Socrate est mort. Phédon présent lors de ses dernières heures fait part à Echecrates, le dernier discours que Socrate leur a tenu à lui, Simias, Criton et Cébès. Platon rapporte le tout dans...

Lire la critique

il y a 9 ans

3 j'aime

3

Essai sur les femmes
Syderen
2

Le Roi des incels

Schopenhauer est un auteur très connu, mais de façon superficielle. Ses textes misogynes, réactionnaires et son pessimisme légendaire en sont sûrement responsables. Or, il est faux de réduire...

Lire la critique

il y a 2 mois

17 j'aime

8

Ménexène
Syderen
8
Ménexène

La rhétorique de Platon peut-elle casser des briques ?

Tout comme sa dialectique, la rhétorique de Platon casse en effet des briques – ici celles du patriotisme athénien. Ce livre est un petit bijou, un pur régal. Quand on voit le Gorgias et à peu près...

Lire la critique

il y a 22 jours

10 j'aime

De beaux rêves
Syderen
8

Des cauchemars pour les spiritualistes

Cet ouvrage est extrêmement bien mené. Dennett est à l'opposé d'un certain nombre de mes idées philosophiques, mais je suis forcé d'avouer que ses thèses tiennent la route. Son objectif est de...

Lire la critique

il y a 1 mois

9 j'aime