Avis sur

Poupée aux yeux morts par Nanash

Avatar Nanash
Critique publiée par le

Grâce à la postface de l'auteur on découvre l'idée de départ qui a motivé son écriture, une idée toute simple d'inversion du vieillissement après un voyage dans l'espace qui sert de point de départ à une œuvre qui se veut comme une déclaration d'amour à la SF et à tous ses styles en s'enrichissant de nombreux thèmes dans sa maturation. Cette prouesse pèse malheureusement lourd sur le roman qui se trouve d'une densité extrême et finit par être long.

En revenant après un voyage interstellaire de 50 ans, Kerl aurait du retrouver ses connaissances plus vieille alors que lui n'aurait vieilli que de quelques années grâce aux dispositifs de son vaisseau. Mais c'est tout l'inverse qui se produit, à cause de sa navette défectueuse Kerl est devenu un vieillard, alors que son amour de jeunesse n'a pas pris une ride. Comment est-ce possible ? C'est en tentant de démêler cette incongruité que le héros va se heurter aux organisations qui ont main mise sur la société terrestre.

Ce synopsis volontairement simplifié ne donne à lire qu'une infime partie du roman. Résolument rock&roll, enchaînant situations dingues et réflexions variées, le livre peine à rester consistant et à garder du rythme. Roland C Wagner aurait pu écrire 5 ou 6 romans en décortiquant ses sujets, mais il semble avoir tenu à créer cet objet littéraire trop dense pour moi où certaines parties ne collent pas à l’ensemble.

Un roman foisonnant qui n’a pas su me garder captivé tout du long, 6/10

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 162 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Nanash Poupée aux yeux morts