👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Ce livre est une splendeur. De la misère, de la crasse, des viscères de cochon, Jean baptiste Del Amo extrait une matière qu'il façonne de la manière la plus poétique et profonde qu'il soit. La distance avec ses personnages est parfaite. Le chapitre vu à travers les yeux d'un cochon est la chose la plus brute et la plus originale que j'ai lu ces dernières années.

Juliaka
10
Écrit par

il y a 3 ans

Règne animal
ALIQUIS
7

Critique de Règne animal par ALIQUIS

Un livre remarquablement bien écrit, détaillé, ample. Au service d'un regard assez cru et terriblement lucide sur l'évolution de l'élevage et la dureté de l'agriculture. Cela pourrait être un...

Lire la critique

il y a 3 ans

2 j'aime

Règne animal
EvaScardapelle
10

Magistral

le Père, La génitrice et Eléonore, âgée de 5 ans, cohabitent dans une petite ferme au fin fond de la campagne française. La culture de la terre, l'élevage des bêtes, seuls moyens de subsistance,...

Lire la critique

il y a 10 mois

1 j'aime

Règne animal
DavidLebas
9

Eprouvant & Fascinant

Le dernier roman de Jean Baptiste Del Amo, « Règne animal » retrace du début à la fin du XXème siècle le destin d’une famille d’éleveurs porcins à travers cinq générations. D’abord petit paysan...

Lire la critique

il y a 5 ans

1 j'aime

Réparer les vivants
Juliaka
7

Beau ... mais déjà oublié

De manière générale, je ne suis pas très fan des récits qui décortiquent une fraction du temps pour rentrer dans ses moindres détails. A force de diluer chaque seconde, le récit devient fastidieux...

Lire la critique

il y a 5 ans

1 j'aime

Une éducation libertine
Juliaka
7

Exercice de style

Fascinée par Règne animal, du même auteur, j'ai décidé de lire ses autres romans. Une éducation libertine séduit par son style virtuose, cet emploi excessif mais extrêmement maîtrisé de l'adjectif,...

Lire la critique

il y a 3 ans

Règne animal
Juliaka
10

Les yeux du cochon

Ce livre est une splendeur. De la misère, de la crasse, des viscères de cochon, Jean baptiste Del Amo extrait une matière qu'il façonne de la manière la plus poétique et profonde qu'il soit. La...

Lire la critique

il y a 3 ans