« Enterrer les morts et réparer les vivants. »

Avis sur Réparer les vivants

Avatar lucilerosemary
Critique publiée par le

Simon Limbres, jeune homme de 19 ans, est victime d’un accident de la route alors qu’il revient d’une session matinale de surf avec ses deux amis. Les lésions sont irréversibles, Simon est dans un état de coma dépassé, il ne pourra pas être sauvé. Une course à la vie de 24 heures s’engage: il s’agira de prélever les organes de l’adolescent afin de permettre au donataire de son coeur, de vivre.

Dans un style rapide, palpitant et poétique, Maylis De Kerangal nous invite à s’interroger sur le sens que l’on peut donner à la mort et au don, sur le rapport à notre corps et à celui des autres. Si le sujet est délicat, pudique et grave, le récit ne bascule pas pour autant dans le pathos ; il s’agit en réalité d’une véritable ode à la vie, d’un hommage au personnel médical oeuvrant au quotidien pour sauver des vies.

Un livre porteur d’espoir qui ne laisse pas indifférent.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1136 fois
7 apprécient

Autres actions de lucilerosemary Réparer les vivants