Une expérience de la déportation

Avis sur Retour à Birkenau

Avatar Alexandre Katenidis
Critique publiée par le

Ginette Kolinka a été déportée à 19 ans en 1944, séparée du reste de sa famille, dont elle a perdu une partie dans les camps de concentrations. Sur place, elle a retrouvé Marceline Loridan-Evans et rencontré Simone Veil, avec qui elle a travaillé dans ce lieu incongru. Elle relate l'arrestation, l'enfermement à la prison des Baumettes à Marseille avant d'être amenée en train de marchandises à Birkenau, où elle relate les conditions de détention et de mise à mort, les conditions de son retour, les difficultés qu'elle a eu à se confier, puis l'envie de se divulguer son expérience, à l'âge mûr.
L'esprit reste clair, le propos s'avère permet, le ton limpide et didactique, ce qui permet d'aller tout de suite à l'essentiel et d'étudier au mieux les liens de cause à effet, de répondre simplement aux questions récurrentes qui lui sont posées lors de rencontres et voyages scolaires. L'exercice est donc rôdé et a ainsi nécessité une retranscription. Courte, synthétique et pédagogique, sans fioriture, elle paraît fort utile, alors que les témoignes sont amenés à se raréfier.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 372 fois
3 apprécient

Autres actions de Alexandre Katenidis Retour à Birkenau