👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Stephen King, dès les premières pages tournées, dédie son nouveau roman à une petite liste d'auteurs bien connus dont les trois premiers ne sont autres que Mary Shelley, Bram Stoker et H. P. Lovecraft. Le lecteur familier de King sait combien ces auteurs ont influencé King et Revival est un superbe hommage à leur œuvres respectives.

Dans cette histoire, King l'auteur renoue avec cette horreur pure et un mal absolu et invisible mais s'y prend avec une lenteur presque insoutenable, préférant suggérer le Malin plutôt que de le présenter trop tôt jusqu'à mener le lecteur inéluctablement vers un final indicible et qui nous ferait presque prier que tout ceci ne soit effectivement qu'une fiction.
Le roman nous entraine à travers le destin de deux personnages qui vont se croiser et se recroiser au cours de plusieurs décennies et vont tester tous deux leur Foi, en Dieu et en l'amitié et pousser les limites de leur croyances jusqu'au bout.

Revival c'est aussi l'occasion pour Stephen King de réaffirmer son amour pour le Rock'n'Roll. A plusieurs reprises on pourrait même penser que quelques lignes autobiographiques se seraient glissées dans l'histoire: il faut rappeler que Stephen King fait lui-même partie d'un groupe amateur avec plusieurs autres auteurs célèbres: Rock Bottom Remainders.
L'addiction est aussi l'un des grands thèmes de Revival, et là encore impossible de ne pas y voir un brin d'expérience personnelle.

Dans une interview au magasine Rolling Stones l'auteur confiait que Les Tommyknockers était l'un de ses romans dont il était le moins fier et que dans les 700 pages que faisait ce pavé se cachait une bien meilleure histoire de 350 et quelques pages et qu'il aimerait bien l'écrire.
Beaucoup de similitudes entre les deux romans me font penser que c'est à présent chose faite? Ne voyez pas là un spoiler mais une interrogation personnelle, les deux romans étant bien évidemment indépendants l'un de l'autre dans bien d'autres égards.

Comme d'habitude quelques clins d'œils à ses autres romans font plaisir à lire, Joyland par exemple.

Prochain arrêt: Finders Keepers en Juin 2015!

il y a 7 ans

19 j'aime

1 commentaire

Revival
Bing
8
Revival

Something happened

Stephen King, dès les premières pages tournées, dédie son nouveau roman à une petite liste d'auteurs bien connus dont les trois premiers ne sont autres que Mary Shelley, Bram Stoker et H. P...

Lire la critique

il y a 7 ans

19 j'aime

1

Revival
SanFelice
9
Revival

Wake up !

Pendant longtemps, les lecteurs français de Stephen King ont bénéficié du travail d'un excellent traducteur. William Olivier Desmond était l'âme française du grand romancier, et on peut dire que ses...

Lire la critique

il y a 5 ans

19 j'aime

8

Revival
alb
4
Revival

Basse tension

Dans ses derniers livres le King ne cherchait plus vraiment à faire peur, ni à attaquer de manière frontale son lecteur. Il y'avait beaucoup plus de tendresse pour ses protagonistes, de nostalgie,...

Lire la critique

il y a 6 ans

12 j'aime

7

Projet Crocodiles
Bing
10

Moi, Jean-Privilège, Meninist et libre penseur

Bonjour, je m'appelle Jean-Privilège, et je vais vous expliquer pourquoi le Projet Crocodiles c'est mal. Premièrement, je suis un être humain, je ne suis pas un animal. Je trouve ça très très...

Lire la critique

il y a 7 ans

53 j'aime

26

American Horror Story
Bing
8

Critique de American Horror Story par Bing

(Peut contenir des spoilers selon où vous en êtes dans le visionnage de la série.) Pilote Saison 1: Une famille touchée par des problèmes déménage et s'installe dans une vieille maison pour prendre...

Lire la critique

il y a 10 ans

50 j'aime

8

22/11/63
Bing
10
22/11/63

I am the Man Without a Time Frame

Stephen King s'attaque ici au voyage temporel et se crée pour cette occasion sa propre machine à voyager dans le temps. Comme dans la plupart de ses romans, on commence par le quotidien ordinaire...

Lire la critique

il y a 10 ans

49 j'aime

15