Avis sur

Rien ne s'oppose à la nuit par L'Homme Qui Lit

Avatar L'Homme Qui Lit
Critique publiée par le

Il est assez rare que dans mes lectures, la courbe du plaisir soit décroissante au fil des pages qui se tournent. De manière assez classique, j'avance laborieusement dans les premiers chapitres avant d'être happé par un rythme nouveau à un certain point de l'histoire. Dans Rien ne s'oppose à la nuit, le phénomène est anormalement inversé, la seconde moitié du livre m'ayant plongé dans un ennui terrible.

En réalité, cela tient à deux raisons, assez simples. D'abord, ce n'est pas un roman, c'est un récit biographique, et ce genre de livre m'ennuie toujours. La vie des gens est ennuyeuse parce qu'ordinaire, il n'y a que les biographies politiques qui parviennent à susciter un peu d'intérêt dans mes lectures, parce qu'elles me racontent l'Histoire sous un angle inédit.

La seconde raison de mon manque de passion à la lecture de Delphine de Vigan, c'est que c'est un bouquin de nana. Je dis ça sans condescendance, ce n'est pas péjoratif, mais c'est un bouquin de nana. La façon qu'elle a de réflechir, de retourner les moindre choses dans tous les sens, cette relation à la mère, l'hommage, tout ça, ça doit parler aux filles, elles doivent s'y retrouver, être sensibles au ressenti de l'auteur. Moi, ça m'ennuie, c'est tout.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 483 fois
5 apprécient · 6 n'apprécient pas

L'Homme Qui Lit a ajouté ce livre à 3 listes Rien ne s'oppose à la nuit

  • Livres
    Illustration Ma bibliothèque

    Ma bibliothèque

    Si un jour j'arrête d'acheter des livres, je réussirai peut-être à terminer cette liste !

  • Livres
    Illustration Biographies

    Biographies

    Avec : Mémoires, Limonov, Mémoires, Decision Points,

  • Livres
    Cover Lus en 2013

    Lus en 2013

    Aller, cette année on fait mieux qu'en 2012 : soixante bouquins ?

Autres actions de L'Homme Qui Lit Rien ne s'oppose à la nuit