What we do in life echoes in eternity

Avis sur Rigante, L'intégrale

Avatar Igguk
Critique publiée par le

Dans Rigante, David Gemmell continue ses très bonnes habitudes, on est toujours dans de la Fantasy bourrine et humaine, peuplée d’armoires à glace au grand cœur, de lâches et de héros qui s’ignorent.

Une recette dont on a l’habitude mais dont je ne me lasse pas.

Cette série est plus concise que sa saga Drenaï et se concentre sur un seul peuple : les Rigantes. C’est un peuple montagnard fier et fort, proche de ses racines et de ses traditions et on voit à travers leur histoire comment ce petit peuple peut lutter pour garder son identité et ses valeurs à travers la guerre et l’oppression des puissants “civilisés” grâce à des héros bien loin des grands chevaliers blancs sans reproche, dont l'aura se répercute en cascade dans tous les tomes suivants.
Chaque tome a couvert une époque différente de l’histoire des Rigantes avec ses héros et ses ennemis et nous montre une fois de plus que rien n’est immuable, les ennemis sanguinaires des siècles passés peuvent devenir des alliés précieux, les peuples changent et les hommes aussi.

Comme toujours, Gemmell fait l’effort d’éviter tout manichéisme, ses personnages sont humains et font des choix, mais sont rarement entièrement bons ou mauvais. Même le Moïdart, seigneur cruel et sans pitié par excellence, déborde de ce côté terriblement ambigü et humain dans le dernier tome, et l’écriture est toujours d’une efficacité simple et directe.

Le personnage le plus “marquant” de la saga qui va laisser son empreinte sur toute la série (sans spoiler), c’est Jaim Grymauch, dont les actions héroïques du tome 3 ont rendu l’ensemble de la série inoubliable. Ce qu’il représente sert d’étalon à tout ce que l’auteur veut faire passer comme modèle de l’homme Rigante et les héros du dernier livre sont presque fades en comparaison, mais l’intrigue reste efficace et j’ai dévoré ce livre.

Et cette vision du monde où les actions des hommes vont renforcer ou diminuer la magie dans un équilibre spirituel qui part en vrille, oû l’action d’un homme peut rendre sa fierté à tout son peuple et leur servir d’inspiration pour ne pas abandonner ses valeurs et ses coutumes, tout ça est finalement très contemporain et différencie Rigante des autres bouquins de l’auteur. Cet attachement à un peuple seul et des valeurs plus humaines rend l’histoire beaucoup moins cynique et froide que d’autres romans de fantasy “politique” (bonjour monsieur Martin), y compris même les autres œuvres de Gemmell.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 314 fois
4 apprécient

Autres actions de Igguk Rigante, L'intégrale