Un livre pudique, délicat, comme cette rose dont il a pris le titre.
Je n'ai pas envie d'en écrire plus car il serait difficile de le dire aussi bien que cette auteure islandaise qui nous parle de grandir, d'aimer et de cultiver son jardin.

Quel beau livre, si loin des dégueulis obscènes de ces auteurs français qui exhibent leurs mesquineries et autres fornications misérables sur la place publique. Un livre pour se réconcilier avec ces drôles de bêtes que sont les hommes, je veux dire l'espèce masculine.

Un livre dont la lecture m'a été soufflée sur Sens Critique !
domguyane
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes coup de coeur, 2010 : lectures et les Vikings, ils sont pas comme nous ...

Le 11 décembre 2010

8 j'aime

Rosa Candida
Emma_nuelle
9
Rosa Candida

Une simplicité éblouissante

L'apparente austérité de l'écriture de cet auteur islandais se révèle, au fil du récit, chaleureuse et enveloppante. Cet un récit d'un quotidien ordinaire avec des moments très précieux. Bon, les...

il y a 12 ans

8 j'aime

1

Rosa Candida
domguyane
9
Rosa Candida

sois un homme, mon fils ...

Un livre pudique, délicat, comme cette rose dont il a pris le titre. Je n'ai pas envie d'en écrire plus car il serait difficile de le dire aussi bien que cette auteure islandaise qui nous parle de...

il y a 12 ans

8 j'aime

Rosa Candida
amarie
7
Rosa Candida

La douceur islandaise

Un roman délicat comme une rose, doux, tendre, d'une grande simplicité. Les personnages sont attachants, purs, humains, aucune fioritures dans les descriptions, peu de détails mais des sentiments,...

il y a 8 ans

6 j'aime

1

37°2 le matin
domguyane
7

une film lumineux

je ne me souvenais plus que des scènes sur la plage, j'avais oublié combien la lumière est belle dans ce film, combien Dalle, même si le ton est parfois un peu faux, est belle en ingénue qui se...

il y a 11 ans

13 j'aime

Bagdad Café
domguyane
8
Bagdad Café

Out of Rosenheim

Qui ne s'appelle Bagdad Café qu'en français. L'histoire d'une allemande larguée par son mec au milieu de nulle part, quelque part dans un motel entre LA et LV. Et la preuve qu'on peut vivre au...

il y a 12 ans

11 j'aime

Babe, le cochon devenu berger
domguyane
8

Critique de Babe, le cochon devenu berger par domguyane

D'abord c'est un film australien, et même qu'il a un petit air néo-zélandais, donc il ne peut pas être mauvais. Ensuite il était une fois un petit cochon nommé Babe. Un fermier, nommé lui-même...

il y a 12 ans

11 j'aime

3