Couverture Scum manifesto

Scum manifesto

(1968)
12345678910
Quand ?
6.8
  1. 9
  2. 2
  3. 3
  4. 3
  5. 7
  6. 13
  7. 33
  8. 21
  9. 10
  10. 16
  • 117
  • 19
  • 179
  • 2

Publié pour la première fois en 1968, Scum Manifesto s'inscrivit d'emblée dans la lignée des grands pamphlets qui ont marqué la pensée révolutionnaire de l'époque. Scum (littéralement « la lie »), sous-titré Society for Cutting up Men (« Association pour tailler les hommes en pièces »), se révèle...

Match des critiques
les meilleurs avis
Scum manifesto
VS
Avatar retardeness
7
Critique de Scum manifesto par retardeness

La misandrie c'est petit joueur, Valérie Solanas, les hommes, elle les conspue, les hait, et souhaite même les exterminer. C'est excessif, violent, le Scum Manifesto oscille entre les divagations fantasques (c’est à cause des hommes qu’on ne peut toujours pas vivre éternellement) et des visions que j'ai trouvé très pertinentes (sur l'envie secrète de l'homme d'être une femme). Le retournement des stéréotypes genrés est à la fois drôle et perspicace : l'homme, faible, lâche, soumis, peureux......

Critique de Scum manifesto par Samoice

Scum Manifesto est un livre polémique dénué d'intérêt politique mais dont la lecture vaut quand même fortement le coup. Avant de critiquer la théorie émise par le livre revenons sur la thèse un court instant : L'homme est inutile, le sait inconsciemment tout comme il admire la femme et donc cherche a compenser avec le sexe, la guerre etc... tout en dénigrant les femmes pour refuser son inutilité et échapper a sa passivité. Néanmoins il recherche les femmes pour assouvir sa domination ce qui... Lire la critique de Scum manifesto

1

Critiques : avis d'internautes (7)

Scum manifesto
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
De la haine des hommes

« Vivre dans cette société, c’est au mieux mourir d’ennui. Rien dans cette société ne concerne les femmes. Alors, à toutes celles qui ont un brin de civisme, le sens des responsabilités et celui de la rigolade, il ne reste qu’à renverser le gouvernement, en finir avec l’argent, instaurer l’automation à tous les niveaux et supprimer le sexe masculin.... Lire la critique de Scum manifesto

2
Avatar Aliénora
5
Aliénora ·
L'humour et la violence

Impossible de parler de SCUM sans parler de Marguerite et des Héroïnes de la Rue. J’ai découvert Valérie Solanas grâce aux Amazones et lu les deux livres dans la même journée. Donc pour moi, ils forment un ensemble naturel. Scum Manifesto est considéré comme un classique du féminisme radical-extrémiste, mais je l’ai découvert seulement cette année. C’est un manifeste pour que 1) les femmes... Lire la critique de Scum manifesto

Avatar Rudy KantFail
8
Rudy KantFail ·
ça tire à balle réel

C'est parfait y a rien à redire tout-est-dit y a des passages où t'as juste envie d'apprendre par cœur pour pouvoir briller en repas de famille (bon après la fin est un peu soft mais ça on lui pardonne) Lire l'avis à propos de Scum manifesto

10
Avatar Emilie JEEJ
10
Emilie JEEJ ·
Critique de Scum manifesto par Amycel

Ce manifeste m'a fait sourire et m'a consterné tant il est naïf. De la haine et des injures qui n'en sont que drôles tant tout est exagéré et à côté de la plaque. Pour commencer, Valérie Solanas nous explique le mâle, les contraires fusent, on s'y perd, c'est le gros délire et une sacrée mauvaise foi est de mise. En gros nous sommes en fait des femelles qui projetons notre féminité... Lire la critique de Scum manifesto

8
Avatar Amycel
4
Amycel ·
Toutes les critiques du livre Scum manifesto (7)