Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Couverture Sérotonine

Critiques de Sérotonine

Livre de (2019)

Extension du domaine de la chute

J'ai passé une bonne partie de l'après-midi à regarder et écouter ce que les médias avaient dit de "Sérotonine" ces derniers jours, et Dieu sait s'ils en ont dit, et je ne décolère pas : que de bêtises racontées par des personnes qui visiblement ne connaissent pas grand chose à la littérature et en tout cas pas à l’œuvre de Houellebecq, et pire pour... Lire la critique de Sérotonine

63 19
Avatar takeshi29
8
takeshi29 ·

Être un déchet dans le monde du libéralisme triomphant

Deux millions d’euros, c’est le chiffre d’affaires que Michel Houellebecq aura réalisé avec l’appui de Flammarion, en trois jours de « Sérotonine » vendus, soit 90 000 exemplaires au total. Ce serait un euphémisme que de dire de l’auteur qu’il était attendu au tournant de la rentrée littéraire de l’hiver 2019, après un « Soumission » qui il y a quatre ans avait fait... Lire l'avis à propos de Sérotonine

22 5
Avatar -Ether-
7
-Ether- ·

Agrodépression

Il est des auteurs, essayistes, philosophes ou romanciers qui à chaque ouvrage entreprennent du neuf, explorent un thème nouveau et sont capables de s'épancher sur tous les sujets. D'autres au contraire, à la René Girard, tracent toute leur vie un sillon et défrichent constamment la même idée, précisent et approfondissent une pensée, et d'une certaine manière écrivent à chaque fois le même... Lire la critique de Sérotonine

8 2
Avatar Alexdew
7
Alexdew ·

Critique de Sérotonine par maelledlc

Chacun trouve ce qu’il veut, dans un roman de Houellebecq. Les gens de gauche y voient une critique du capitalisme, les gens de droite une critique de la boboïsation du monde, les catholiques décrivent son sempiternel héros (oui, toujours le même) comme un homme qui aimerait croire en Dieu, les dépressifs ont l’impression de rencontrer l’un des leurs, les sentimentaux le rehaussent du... Lire la critique de Sérotonine

6 1
Avatar maelledlc
6
maelledlc ·

Voyage au bout de la nuit...

À peu près personne aujourd'hui n'a besoin d'être informé de la superficialité globale du discours médiatique contemporain, d'ailleurs cela est d'autant plus exact pour ce qui est des lecteurs de Houellebecq (qui n'a pas manqué d'encore écrire quelques savoureuses pages à ce sujet au cours desquelles on sent son profond amour pour BFMTV). Je ne vais donc probablement surprendre personne en... Lire la critique de Sérotonine

25 20
Avatar MonsieurBain
9
MonsieurBain ·

Extension du domaine de la turlute

Il est pour le moins triste de confirmer à l'usage, l'ensemble des à priori associés à un auteur. Sérotonine fut pour moi la première rencontre avec Michel Houellebecq. Oh bien sûr, je l'avais déjà vu maintes et maintes fois à la télévision, avec sa mine patibulaire cathodique (ça c'était avant car il se refuse désormais à toutes sorties médiatiques),... Lire l'avis à propos de Sérotonine

10 11
Avatar Liverbird
7
Liverbird ·

Élégie pour une autre fois

Sérotonine, ou l’odyssée languide du quarantenaire Florent-Claude Labrouste, clôt en un sens le Grand Œuvre de la Dépression initié en 1994 avec Extension du domaine de la lutte, nonobstant le léger infléchissement d’une nostalgie aigre-douce, d’une ode lyrique au « souvenir du soleil » et à la possibilité d’une île naguère... Lire l'avis à propos de Sérotonine

3 2
Avatar Domitius  Enobarbus
8
Domitius Enobarbus ·

Vers la fin

Well back, Michel ! Le retour de Houellebecq est considéré comme un événement qui dépasse de loin son caractère littéraire. N'est ce pas un peu exagéré ? Ecrivain, oui, sociologue, un peu, prophète, et puis quoi encore ? Ceci dit, les romans français de la rentrée de l'automne dernier n'avaient vraiment pas de quoi susciter l'enthousiasme (oh, cette envie de citer quelques noms) et il est... Lire l'avis à propos de Sérotonine

3
Avatar 6nezfil
7
6nezfil ·

Pervers pépère

Je referme écoeurée ce roman à la page 222. Non seulement il est ennuyeux, déprimant, inintéressant dans son propos mais, comble de l'indécence, d'une ambiguïté malsaine, au fond vraiment dégueulasse (absentes des autres oeuvres à ce point). On sent que le Michel prend un sale plaisir à déverser tous ses vieux fantasmes sur ses pages, mais franchement on se serait fort bien passés de... Lire la critique de Sérotonine

12 22
Avatar Brune Platine
4
Brune Platine ·

L'art de la chute

Chaque Houellebecq est un petit évènement littéraire en soi, l'occasion de prendre le pouls de la littérature française, d'en déceler les tendances. Et ce dernier ne fait pas exception, Houellebecq montre qu'il est un vrai écrivain en ce qu'il sent les choses, les soubresauts de notre société malade, ses contradictions définitives. Il en prédit la chute, un peu plus à chaque roman,... Lire la critique de Sérotonine

2
Avatar Tom_Ab
8
Tom_Ab ·