Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Et personne ne répondit.

Avis sur Silence

Avatar Gabriël Salmon
Critique publiée par le

Shûsaku Endô, un des rares écrivains à la fois japonais et de confession catholique relate dans son livre 沈黙 (Silence) une période trouble de l'histoire japonaise à savoir la fermeture brutale de la péninsule aux missionnaires portugais venus évangéliser le pays du Soleil Levant entre le XVIe et le XVIIe siècle. Méconnue du grand public, cette période obscure est décrite par l'auteur au travers des lettres rapportées du prêtre jésuite portugais Rodrigues qui, comme ses prédécesseurs (Cristovao Ferreira et autres ...) se voit accorder par la compagnie des Jésuites la difficile tâche d'implanter le christianisme en terre de Cipango. Endô plante son décor dans l'après révolte de Shimabara (1637 - 1638) durant laquelle les chrétiens de l'île de Kyushu se révoltèrent face au shogunat Tokugawa. Mis à part son aspect historique, le livre nous éclaircit sur les différences culturelles déjà très prononcées entre l'Occident et l'Orient et notamment par rapport aux religions et à leur impossible syncrétisme. Les péripéties du père Rodrigues dans les environs de Nagazaki sont nombreuses, douloureuses et les persécutions des japonais sont certes terribles mais l'auteur va au-delà des faits et montre de manière efficace à quel point le silence propre aux dieux (ou au Dieu) est parfois insoutenable. Si l'on peut trouver beaucoup d'ouvrages narrant l'apprentissage et la découverte de la foi pour un individu, le Silence d'Endô va à contre-courant et nous entraîne dans cette descente en enfer vers l'apostasie, la déchéance de la foi. Somme toute, un très beau livre qui sera d'ailleurs adapté sur le grand écran par Martin Scorsese pour son prochain film.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 463 fois
2 apprécient

Autres actions de Gabriël Salmon Silence