Lang de vipère

Avis sur Sœurs

Avatar Val_Cancun
Critique publiée par le

C'est désormais le troisième bouquin de Bernard Minier que je lis, et à chaque fois j'en ai eu pour mon argent (Edit : entre temps j'ai lu "Nuit", qui est nullissime!).
Le romancier originaire du sud-ouest sait produire des polars grand public bien écrits et bien ficelés, assez nettement au-dessus de la moyenne du genre.

D'abord, Minier propose une langue plus érudite et un vocabulaire plus riche que ses concurrents, sans tomber dans l'écueil d'un style pédant qui ne conviendrait pas à ce type de polars.
D'ailleurs son héros Martin Servaz est un flic à l'âme littéraire, qui souhaiter devenir écrivain à l'origine.

Ensuite, Minier jalonne son récit de réflexions existentielles et de critiques acerbes de nos sociétés occidentales libérales, ce qui constitue une vraie valeur ajoutée à la lecture de ses romans.

Quant à l'aspect purement policier, les récits de Minier offrent au lecteur ce qu'il est venu chercher, à savoir du mystère et du frisson (mais sans sacrifier à l'ultra-violence systématique ou au gore facile comme Chattam ou parfois Granger) et un rebondissement final inattendu (mais sans abuser de plot twists artificiels à chaque chapitre).

Après, les lecteurs allergiques à ce type de polar n'y trouveront sans doute pas leur compte, car certaines ficelles du genre restent d'actualité (quelques incohérences/invraisemblances/facilités narratives), mais pour ma part je classe désormais Minier parmi les très bons faiseurs de ce type de littérature.

Je finirais par quelque lignes consacrées plus spécifiquement à "Sœurs", qui relate une sordide affaire de double homicide, au cours de laquelle Minier s'amuse à mettre en scène Eric Lang, un écrivain collectionneur de serpents, aux fantasmes particulièrement malsains (s'agit-il d'une mise en abîme ironique de son propre travail?).

Le récit est doté d'une double temporalité, puisque les meurtres ont lieu en 1993, autorisant l'auteur à signer un prequel des romans précédents, dans lequel son héros Martin Servaz débute dans la police, juste après le suicide de son père.
L'enquête rebondira 25 ans plus tard, permettant de raccrocher "Sœurs" au présent, dans le prolongement des 4 premiers livres de la saga ("Glacé", "Le cercle", "N'éteins pas la lumière" et "Nuit").

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 361 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Val_Cancun Sœurs