Malthusianisme tardif, écologie précoce.

Avis sur Soleil vert

Avatar Egoiste
Critique publiée par le

Ce roman de 1966 présente une planète de 1999 surpeuplée et dévastée écologiquement. Une ville de New-York délabrée et comparable à une mégapole du Tiers-Monde tient lieu de scène à cette tragédie humaine. L'épuisement de l'eau, des sources de nourritures et des matières premières pressent certains personnages aux pires extrémités pour assurer leur survie. Quel avenir pour eux ? Pour les humains ?
Si la réponse à la première question est donnée dans le livre, l'auteur invite le lecteur et l'humanité à réfléchir pour la deuxième...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 487 fois
3 apprécient

Egoiste a ajouté ce livre à 1 liste Soleil vert

  • Livres
    Couverture Les Cafards

    Lu en 2014

    Vu que l'historique du site est sur 30 jours et que la mémoire humaine n'est pas infaillible et que l'interface pour choisir la...

Autres actions de Egoiste Soleil vert