Couverture Souvenirs d'un pas grand-chose

Souvenirs d'un pas grand-chose

(1982)

Ham On Rye

12345678910
Quand ?
8.0
  1. 1
  2. 1
  3. 1
  4. 4
  5. 15
  6. 43
  7. 180
  8. 302
  9. 189
  10. 89
  • 825
  • 102
  • 741
  • 10

Bukowski n'a rien oublié : ni la violence, ni la douleur des premières années de sa vie. Il parle vrai et dur. Les coups reçus et donnés, les désespoirs d'un jeune homme laid qui n'a jamais la bonne " attitude ", les mesquineries des petits débrouillards, la bouteille, la guerre qui se prépare et...

Critiques : avis d'internautes (19)
Souvenirs d'un pas grand-chose
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Pour tous les pères

"Pour tous les pères" Étrange et inexplicable dédicace. Repentir tardif, pardon irrationnel ou ultime pied-de-nez cynique à un paternel haï. C'est en ces termes déroutants que Bukowski, plus sobre que jamais, introduit ce qui sera sa plus belle confession. De romance il n'est plus question. Nul faux-semblant, nul artifice, nulle échappatoire. Buk fait place nette et se livre à nu. Sale,...

44 10
Avatar -IgoR-
9
·
Ces souvenirs, c'est quelque-chose pourtant.

Ce livre est un tord-boyau. C'est âpre, dur, souvent dégueulasse mais il en reste une sensation de chaleur et on finit enivré par les paroles de ce pas grand-chose de Bukowski. Il conte ici, ou plutôt balance avec la simplicité brute de décoffrage et talentueuse qui est sienne, son enfance, son adolescence et le tout début de sa vie d'adulte peut-être, j'hésite car je n'ai jamais trop su à... Lire la critique de Souvenirs d'un pas grand-chose

27 9
Avatar Pravda
10
Pravda ·
Le moins que rien qui se relève de tout.

Souvenirs d'un pas grand chose ou le récit d'un homme qui a connu beaucoup de choses parce qu'il n'avait rien. Il a connu le dégoût de soi et le caractère aléatoire de la laideur, le visage mutilé par des furoncles incessants. Il a connu la misère du désir, voyant les filles sur lesquelles il avait les yeux rivés enjamber les portières des voitures des gosses de riches. Il a connu la violence... Lire la critique de Souvenirs d'un pas grand-chose

6
Avatar JulianDesjardin
10
JulianDesjardin ·
Découverte
Enfance, souffrance, adolescence et déliquescence...

Un éclaireur avisé m'a donné envie de le relire, merci Fantski : "Ham on rye". Non traduisible en français mais parfaitement titré par Brice Matthieussent. Les premiers souvenirs remontent alors qu'il n'a que deux ans. déjà "emprisonné" sous une table, le petit Henry Charles Bukowski est piégé, pour de longues années, elles seront terribles entre une maman amorphe et soumise à... Lire l'avis à propos de Souvenirs d'un pas grand-chose

12 2
Avatar chinaskibuk
10
chinaskibuk ·
Bildungsroman

Comme tous ces autres romans, Bukowski raconte sa vie au travers de son alter-ego, Henry Chinaski, sauf qu'il s'attaque cette fois-ci à une période de sa vie un peu différente, puisqu'il s'agit de son enfance, de son adolescence et de ses jeunes années, jusqu'à la vingtaine par là. Je finis encore une fois touché, admiratif, presque honteux que les types comme ça n'existent plus. Avec une prose... Lire l'avis à propos de Souvenirs d'un pas grand-chose

13
Avatar Stavroguiness
9
Stavroguiness ·
Toutes les critiques du livre Souvenirs d'un pas grand-chose (19)