Avis sur

Souvenirs d'un pas grand-chose

Avatar grandpa
Critique publiée par le

Dans ce livre, Buk nous parle de son enfance, aussi loin dont il se souvienne mais aussi de son adolescence, de ses jeunes années d'adulte. On en apprend énormément sur l'homme, mais aussi sur son environnement, comment il a structuré sa pensée et sa vision du monde. On découvre un enfant battu, une enfance pleine de haine, de frustrations et d'actes manqués. On passe inévitablement par la découverte du sexe et du sexe opposé et, bien sûr, de l'alcool. Mais Bukowski traite aussi des sujets plus graves comme la guerre, la violence mais aussi le fait de "ne pas appartenir à la norme", chose qui lui pèsera tout au long de sa vie. La force de ce livre et qu'il ne tombe pas du tout dans le piège de l'autobiographie barbante. Buk relate les faits avec panache et en rajoute sûrement comme à son habitude : l'imaginaire côtoie le réel. Le format rappelle beaucoup Factotum : des petits chapitres qui suivent un ordre chronologique et s'emboitent l'un dans l'autre pour ne faire qu'un. Certains passages sont très romancés mais ne perdent pas de leur force biographique. Buk arrive à garder cette vision caustique de son environnement et plus largement de la société qui l'a vue grandir.
Un très bon livre pour qui veut connaitre Bukowski d'une autre manière qu'a travers un porto et une pute.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 238 fois
2 apprécient

Autres actions de grandpa Souvenirs d'un pas grand-chose