Couverture Spinoza encule Hegel

Spinoza encule Hegel

(1979)
12345678910
Quand ?
7.2
  1. 2
  2. 0
  3. 1
  4. 4
  5. 19
  6. 25
  7. 48
  8. 49
  9. 35
  10. 13
  • 196
  • 18
  • 307
  • 7

Julius Puech, alias Spinoza, ou même Spino, est le chef de la Fraction Armée Spinoziste (FAS). Armé, monté sur sa Guzzi 850 California, chaussé de bottes en lézard mauve, et poussé par son amour de l'éthique, il va combattre son ennemi de toujours : Hegel et l'esthétique...

Match des critiques
les meilleurs avis
Spinoza encule Hegel
VS
Critique de Spinoza encule Hegel par Misarweth

Avant Mad Max, après mai 68, il y a Pouy. Petit opus, qui se lit vite, qui se déguste par paragraphe. Ça exhale la furie, ça suinte la référence littéraire, ça délire la nomination. Les piteuses guerres de gang américaines n'ont qu'à bien se tenir, dans cet univers où s'affrontent Autognomes, Jdanov rouge, Tampax aeternam et nos amis de la Fraction Armée Spinoziste. Les Jeunes Hégéliens n'ont qu'à bien se tenir. Bienvenue en Phrance où les redneck perdent du terrain et où la violence est...

9
WTF ?

Je n'ai pas compris. On est passé très près du livre que je pourrais adorer : une plume surprenante (et de grande qualité), un titre accrocheur, des tas de références philosophico-politico-culturelles, de l'humour, un monde post-apocalyptique et ravagé. Oui mais voilà : où va-t-on ? La chronologie des chapitres m'a semblé incompréhensible, l'avant-propos de l'auteur ne m'a été d'aucune aide pour saisir son livre, la violence succédait à la violence sans que je comprenne le pourquoi ou le... Lire la critique de Spinoza encule Hegel

3 3

Critiques : avis d'internautes (13)

Spinoza encule Hegel
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
L'Apocalypse selon Jean-Bernard

Dans le métro, j’ai honte. La nana en face de moi lit un truc intitulé Les Gratitudes. J’ai l’air de quoi avec mon Spinoza encule Hegel ? J’ai l’air d’un Spinoziste entouré d’Hégéliens et, par Baruch !, ça me va très bien. Après le « grand merdier » qui mit fin au monde, restent onze Spinozistes et une quantité comparable d’Hégéliens. Julius, le héros, un spinoziste... Lire l'avis à propos de Spinoza encule Hegel

19 10
Avatar Mohammed_Dupondt
6
Mohammed_Dupondt ·
Heureusement j'avais mon pot de vaseline avec moi !

C'est officiel, Jean Bernard Pouy est Daniel Pennac en version Trash. En 145 pages, il impose un style unique avec une plume totalement hallucinée où les phrases les plus improbables se côtoient. La lecture du livre est assez difficile tellement son univers et son style sont alambiqués. Mais quand on arrive à s'en imprégner alors chaque phrase devient jubilatoire. Le style parfois... Lire l'avis à propos de Spinoza encule Hegel

11
Avatar CREAM
10
CREAM ·
Promenade en terre calcinée

Une France post-apocalyptique qui sombre dans une guerre de gangs politico-nawak et un style lapidaire font de ce livre un must have du fan de SF avec un peu d'humour. Une prose qui oscille entre le potache et le poétique pour décrire les déboires d'un duel entre hégeliens et spinozistes (qui n'ont de philosophes que le nom, on vous rassure), ça vaut le coup. Et puis bon, le héros a de longs... Lire l'avis à propos de Spinoza encule Hegel

4 2
Avatar Stavroguiness
8
Stavroguiness ·
No future

Voici un roman noir, un polar, plutôt qu'un policier. Que ceux qui recherchent une intrigue policière classique aillent voir ailleurs, par exemple La Belle de Fontenay du même auteur. Ici c'est avant tout un univers que nous décrit Jean-Bernard Pouy, un univers de chaos où les cadavres sont légions, la violence omniprésente, la vengeance indispensable. On se bat pour se procurer de l'essence,... Lire l'avis à propos de Spinoza encule Hegel

5 1
Avatar socrate
6
socrate ·
Découverte
Critique de Spinoza encule Hegel par Clark_Androo

Un côté post-apocalitique un peu à la MAD MAX,ou encore à la Fallout,où les bandes armées s'entretuent à tous va,sans autre raison que de tuer un groupe,éliminer des hypothétiques ennemis. Le titre accrocheur est une plus-value incontestable pour ce bouquin,qui intrigue. En ce qui concerne le contenu,c'est moins évident d'y trouver un quelconque intérêt,cela dépendra des personnes,moi je... Lire la critique de Spinoza encule Hegel

Avatar Clark_Androo
6
Clark_Androo ·
Toutes les critiques du livre Spinoza encule Hegel (13)
Vous pourriez également aimer...