Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte

Quand Shandy rencontre Guybrush

Avis sur Sur des mers plus ignorées...

Avatar Arlinas
Critique publiée par le

C'est grandement orientée que je me suis penchée sur le roman de Tim Powers.

En effet, fan incontestable de la série des jeux vidéo Monkey Island, il semble que le Point and Click ait été influencé par cet ouvrage (mais comme Monkey Island ça fait pas vendre, l'éditeur a cru bon de nous préciser que c'est le livre qui a inspiré Pirate des Caraïbes, la Fontaine de Jouvence). Du coup, impossible pour moi de ne pas faire le lien entre Shandy et Guybrush Threepwood, Barbe-noire et le terrible pirate LeChuck et ainsi de suite. On y retrouve tout ce que j'attendais : des batailles au sabre, des équipages fantomatiques, des esprits maudits, des zombis, des marécages hantés, des artefacts macabres et de la magie vaudou à gogo ! Si les idées et les situations sont épiques, j’émettrais cependant un énorme doute quant à l'écriture. Je ne sais pas si le problème vient de la traduction ou du texte original mais l'écriture n'est pas à la hauteur de situation. Il est extrêmement frustrant de devoir relire un paragraphe entier pour pourvoir être sur d'avoir bien compris l'enchaînement d'un combat. Le reste est attendu puisque le gentil pirate doit sauver la demoiselle en détresse des griffes du terrible pirate zombi (attendez, mais on nage en plein Monkey Island II LeChuck's Revenge là!). Un peu convenu donc, mais pas désagréable. Une petite affection particulière concernant l'explication du maniement de la magie vaudou sur des terres tropicales. En quelques mots, c'est malin, c'est immersif mais si vous cherchez une grande écriture je vous donne ce conseil : mettez les voiles !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 112 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Arlinas Sur des mers plus ignorées...