Marc le sanglier

Avis sur Temps glaciaires

Avatar Eric Pokespagne
Critique publiée par le

M'étant fait lyncher par les fans de Fred Vargas chaque fois que j'ai osé émettre une réserve quand à l'un de ses livres, je suis très inquiet en attaquant ici la chronique de son plus mauvais roman à date, ce "Temps Glaciaires" assez consternant : consternant parce que, une fois de plus, Vargas est en roue libre les trois quarts du temps, justifiant son assemblage précieux de pur n'importe quoi par une étiquette "poétique" qui semble de plus en plus usurpée. Entre démon islandais qui dévore les jambes des imprudents, sanglier apprivoisé répondant au doux prénom de Marc et démangeaison de membres amputés, la barque est vite pleine, et Vargas vient à bout de notre patience au bout de 250 pages : il en reste malheureusement autant à lire, et c'est un calvaire ! Car l'ennui se fait ici particulièrement pesant quand on explore les arcanes d'un curieux club de passionnés de la Révolution Française (en fermant "Temps Glaciaires", on ne veut tout simplement ne plus JAMAIS rien lire sur Robespierre ! ), ou quand Vargas ressasse pour la nième fois les tensions improbables au sein du commissariat. C'est parfois à hurler d'irritation, et ce d'autant plus que le ressort policier du livre était (pour une fois) particulièrement bien tendu , et que le tout début et la fin de " Temps Glaciaires" tiennent plutôt bien la route. Finalement, ce qui rend la lecture des livres de Vargas depuis quelques années aussi désagréable, c'est cette auto complaisance d'un auteur visiblement persuadée qu'elle peut écrire n'importe quoi et que ses fans la suivront. [Critique écrite en 2016]

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 830 fois
6 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Eric Pokespagne Temps glaciaires