Un bilan de parcours égocentré

Avis sur Tout compte fait

Avatar Alexandre Katenidis
Critique publiée par le

Ce titre peut paraître paradoxal. Il s'agit bien d'une autobiographie, quelque peu différente des ouvrages similaires qui l'ont précédé, puisque l'auteure retrace l'essentiel de sa carrière, en s'interrogeant sur son degré de maturité et de vieillissement, par des interrogations et comparaisons intéressantes. Elle revient assez longuement sur ses voyages, internes ou internationaux et termine sur son engagement, en faveur du féminisme et de le gauche radicale.
Ce bilan de parcours paraît appréciable, remet en perspective tout le climat et l'évolution de l'époque, de l'entre-deux-guerres au début des années 1970. Elle revient sur son militantisme en faveur de l'égalité des sexes et des idées très marquées de Sartre et d'elle-même. Une certaine raideur dogmatique accompagne le propos, comme un regard complaisant envers elle-même, d'où l'emploi du terme égocentré, comme s'il n'était pas possible d'avoir procédé différemment ou mieux qu'elle, avec une pointe de ton d'immodestie présente dans tout le texte. Aussi ne reste-t-elle pas si claire sur le recours à la violence. Elle prétend être sensible à la lutte des classes. Jusqu'à quelle point de radicalité ? Ce n'est pas si évident. Ces travers écornent les qualités et l'intérêt de l'écrit, qui reste un témoignage utile.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 48 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Alexandre Katenidis Tout compte fait