👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

L'envie de connaître le livre avant le film m'a permis de découvrir un nouvel auteur. Une construction narrative efficace : 3 personnages du même immeuble - chacun s'adresse à un interlocuteur privilegié qui devient vite le lecteur lui-même. Nous sommes ainsi au coeur des interrogations de trois personnages, fins narrateurs, qui, derrière une vie en apparence banale, se débattent avec des problèmes très gênants. Petite réserve : si j'ai aimé le suspens des deux premiers récits, le troisième m'a semblé plus ennuyeux avec des longueurs.

AAlx
7
Écrit par

il y a 7 mois

Trois étages
BabyCavano
8

Trois nouvelles dans un roman

C'est l'histoire de trois étages, trois voisins qui se cotoient, trois points de vue et trois vies différentes dans lesquelles l'auteur nous emmène avec un style agréable et précis : on voyage,...

Lire la critique

il y a 3 ans

1 j'aime

Trois étages
madametong
7

Fait évidemment penser à Perec

3 morceaux de vie , un à chaque étage, cachait forcément penser à la vie mode d emploi. Mais ça s arrete là. Plein de subtilité, c est un livre qui a du charme

Lire la critique

il y a plus d’un an

Trois étages
AAlx
7

Microcosme d'un immeuble

L'envie de connaître le livre avant le film m'a permis de découvrir un nouvel auteur. Une construction narrative efficace : 3 personnages du même immeuble - chacun s'adresse à un interlocuteur...

Lire la critique

il y a 7 mois

Madame Bovary
AAlx
8

La vie tragique d'Emma

Surprise agréable: je connais très bien le roman, et ne suis pas prête à apprécier facilement une adaptation de plus. Or, celle-ci présente de belles qualités. La première est l'esthétisme : La...

Lire la critique

il y a 6 ans

5 j'aime

Mon frère
AAlx
9
Mon frère

Bartelby et mon frère : la littérature et la perte d'un être aimé.

Un récit sobre, sans aucun pathos, d'autant plus touchant. Surprise plutôt désagréable au départ, avec la construction : une alternance de chapitres consacrés au frère avec le texte de Melville,...

Lire la critique

il y a 4 ans

4 j'aime

Illettré
AAlx
8
Illettré

Des mots pour continuer à vivre

Le titre, sec et fort, claque comme une insulte, comme un coup que ne cesse de se donner le jeune Léo, ou que les autres lui assènent. Un récit très dur, trop dur même, mais beau. Cécile Ladjali,...

Lire la critique

il y a 6 ans

4 j'aime