Gaffe, ça fait mal.

Avis sur Une Affaire Conjugale

Avatar Karrie
Critique publiée par le

En tant que nana de 23 piges dotée d'un cœur de pierre tout juste fissuré par deux ou trois gros béguins, et éduquée à grands renforts de "Ne te marie jamais sans contrat de mariage", "Cours et ne te retourne pas", je suis sûrement l'un des pires publics qui soient pour juger du propos d'Une affaire conjugale.

Mais je ne suis pas totalement dépourvue d'empathie au sens premier du terme, et il y a des accents de vérité forts dans ce livre. Le fait que le sentiment amoureux rend parfois complètement aveugle, qu'il sublime les beaux traits d'une personne en masquant soigneusement tous les 'mais' pourtant parfois plus gros qu'une maison ; ou que c'est dans l'adversité que l'on reconnaît les véritables traits d'une personne, celles que l'on ne soupçonnait pas et qui nous aident, les bonnes, les mauvaise surprises. Les gens qui se révèlent en plein jour, en somme, quand on se trouve au bord du précipice et que les mains se tendent - ou pas - pour vous rattraper.

Après pour l'intrigue... je ne sais pas si ce n'était pas le sujet, au fond, parce que strictement parlant j'y ai trouvé pas mal de faiblesses. Personnages un peu caricaturaux d'abord : entre le connard pseudo cynique suffisant et qui s'en gargarise, et la nana quand même un peu naïve même si elle reste attachante. Je ne sais pas jusqu'à quel point l'auteure parle d'expérience personnelle, et c'est clair que c'est du vécu, parce qu'il existe effectivement des gens comme ça. Peut-être que je suis complètement à côté de la plaque - jeune garce indépendante que je suis - mais je l'ai ressenti comme un trait un peu forcé.
Longueur du texte ensuite : les sentiments de l'héroïne, Agathe, résonnent de vérité comme évoqué précédemment, mais s'étalent parfois pas mal sur les chapitres. Et puis, certains twists scénaristiques m'ont laissée un brin pantoise. Encore une fois, je ne sais pas jusqu'où va le vécu et où commence la fiction pure dans ce quotidien où les accusations et les mesquineries délirantes s'enchaînent sans merci, mais le final est très vite expédié. Deux pages environ. On a pas vraiment le temps de comprendre.

En résumé cependant, le livre ne dessert jamais son étau : on est pris dans le quotidien affreux de cette femme du début à la fin, entre tromperies, angoisses, manipulations et regrets. C'est une lecture assez impitoyable et rapide, qui dépeint assez bien une réalité du monde contemporain où on voit plein de couples qu'on pensait solides péter sous nos yeux incrédules.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 367 fois
3 apprécient

Autres actions de Karrie Une Affaire Conjugale