Couverture Une saison en enfer

Critiques de Une saison en enfer

Livre de (1873)

  • 1
  • 2

« Un soir, j'ai assis la Beauté sur mes genoux. - Et je l'ai trouvée amère. »

Quand les sens se mêlent aux mots, la poésie devient réelle. Et quand l'intimité spirituelle touche les vers, la poésie devient loyale. C'est sous la plume de Rimbaud que naît la sincérité des poèmes. A travers ce recueil, le lecteur s'enfonce dans la dure réalité de l'expérience de ce jeune poète. Entre révolte et souffrance, Enfer et humanité, passion et solitude, Rimbaud partage sa fatigue... Lire l'avis à propos de Une saison en enfer

20 1
Avatar NadineSarah
9
NadineSarah ·

Prométhée en simili

A-t-on le droit de rappeler que l’histoire d’Arthur Rimbaud poète commence par de longues années d’études classiques et de travail acharné ? Il connaissait et maitrisait ce qu’il voulait renverser. De sa dixième à sa seizième année Rimbaud fut en latin à peu près constamment premier prix de thème, version et grammaire, de grammaire et d’orthographe en français, de récitations et... Lire la critique de Une saison en enfer

32 12
Avatar -Valmont-
7
-Valmont- ·

Critique de Une saison en enfer par ShadowPuppet

" cortège de Souvenirs, de Regrets, de Spasmes, de Peurs, d'Angoisses, de Cauchemards, de Colères et de Névroses " cette phrase que j'ai moi même tiré du Spleen de Paris de Baudelaire ( source d'inspiration et d'admiration pour le jeune poète ) résume parfaitement l'atmosphère de ce recueil élégiaque. Lecture bien plus que jouissive, un bonheur pour les sens ! Lire l'avis à propos de Une saison en enfer

14
Avatar ShadowPuppet
9
ShadowPuppet ·

Critique de Une saison en enfer par Osi

Les oeuvres de RImbaud sont très particulières. Elles parlent aux sens et non à l'intellect, et il faut donc être très ouvert et laisser place à son imagination en ouvrant ses recueils de poèmes. Certains me touchent, d'autre non, certains me transportent alors que d'autres s'envolent sans moi. D'où un 5, car il y a du bon et du moins bon à mon goût là dedans. Dans tous les cas, c'est un réel... Lire l'avis à propos de Une saison en enfer

7 1
Avatar Osi
5
Osi ·

Critique de Une saison en enfer par binnie

J'ai lu « Une saison en enfer » à 14 ans, pour terminer mon cycle rimbaldien (je voulais tout lire de cet auteur avant d'entrer au lycée, question d'emo-cred.) Mais blague à part, à l'époque, mon autre source de culture, c'était Fun Radio. Autant dire que ça m'a laissé un souvenir pointu. Lire la critique de Une saison en enfer

8 1
Avatar binnie
10
binnie ·

Une fièvre autodestructrice arborescente

Première approche avec ce livre : je ne l'ai pas ressenti. J'étais dans ma chambre. Je n'étais pas encore allé en Enfer. Deuxième approche : je l'ai lu en même temps que Léo Ferré le racontait (ou hurlait, ou chantait ; un peu de tout en fait) dans son dernier album anthume. Là, je lui ai déjà reconnu de plus belles qualités, mais je ne l'ai pas ressenti non plus, et je n'ai pas compris l'Art... Lire la critique de Une saison en enfer

5 2
Avatar Billy98
8
Billy98 ·

Critique de Une saison en enfer par Gwen21

"Une saison en enfer" est un long poème aux accents d'oraison funèbre, au mysticisme halluciné et aux saveurs soufrées. Rimbaud, le "poète maudit" de la Bohème, exprime ici une profonde désespérance en la société tout en renouvelant sa foi en la nature. Si je reconnais la beauté de la langue et le souffle de l'inspiration qui ont fait naître dans mon esprit de terribles scènes de... Lire la critique de Une saison en enfer

5
Avatar Gwen21
5
Gwen21 ·

La beauté fut assise un soir sur ce genou.

Une saison en enfer Foudroie l'Abyssinie. Ô sorcière, ô misère, Ô haine, ô guerre, voici Le temps des assassins Que tu sponsorisas En livrant tous ces flingues Au royaume de Choa. Horreur Harar Arthur, Ô Bentley, ô châteaux, Horreur Harar Arthur, Quelle âme, Arthur est... sans défaut ? Voilà. Thiéfaine résume très bien ma pensée en ce qui concerne Rimbaud. Un auteur très marquant pour moi. Lire l'avis à propos de Une saison en enfer

3 5
Avatar villou
10
villou ·

Jeunesse de haine, maturité de rédemption résolument moderne

Lu en Avril 2021. Ed. Booking International. 7,5/10 Jadis, si je me souviens bien... : Présentation de son recueil. Explosion diabolique. Avant de se suicider et pour ne pas se suicider. Mis en avant d'une poésie universelle, objective - 9,0 « cher Satan, […] vous qui aimez dans l’écrivain l’absence des facultés descriptives ou instructives, je vous détache ces... Lire la critique de Une saison en enfer

Avatar LéonardPasty
7
LéonardPasty ·

Âme en peine et penne infâme

Il suffit d'examiner la ponctuation des textes de ce recueil pour saisir tout le désarroi du poète au moment où il les a composés. Ça donne effectivement des poèmes en prose qui ne sont quasiment plus poèmes, où le langage poétique est erratique. L'acharnement sur la chrétienté est incommode (bien plus marqué que dans Poésies) ; c'est qu'il la tient, semble-t-il, pour responsable de... Lire l'avis à propos de Une saison en enfer

Avatar Hillja
3
Hillja ·
  • 1
  • 2