Avis sur

Vernon Subutex, tome 1 par Chloé Lebranchu

Avatar Chloé Lebranchu
Critique publiée par le

Virginie Despentes nous plonge dans la vie post-80's d'une flopée de personnages. Dans ce roman, l'intrigue est en arrière-plan : l'histoire de Vernon Subutex ancien disquaire et ami d'Alex Bleach, superstar décédé, se retrouve à la rue et en possession des derniers enregistrements de la rockstar. Ce qui est privilégié, ce sont les portraits, le microscosme social. Bien qu'on retrouve de forts clichés : le rockeur oublié, la pornstar, le drogué, la lesbienne camionneuse,.. la psychologie de ces-derniers est finement travaillée et nous les suivons un peu à l'image d'une télé-réalité. L'écriture de Virginie Despentes est fluide, on le lit comme on suit une conversation avec un pote : des phrases courtes, pas de chichis dans les descriptions, une écriture crue sans tomber dans le vulgaire. On retrouve quelques échos politiques mais sans grand intérêt car décrédibilisés dans la minute qui suit. Vernon Subutex est tout de même le fil du roman on le suit dans ses épopées sexuelles, « professionnelles », on le déteste, on l'aime, on le trouve vulgaire et pourtant on subit son charme, là est toute la subtilité du roman. Un roman moderne par son écriture, sans grand suspense mais qui attise notre curiosité. Ce livre est donc à l'image d'une télé-réalité divertissant mais sans grand intérêt. ( certains diront que c'est parce que je ne suis pas de la bonne génération et donc je ne comprends pas son message ). Cependant, Vernon Subutex est une série, difficile de juger la qualité d'une série par le premier tome, qui m'a malgré ces défauts donné envie de lire la suite.
Qui sait peut-être que le tome 2 me poussera à relever ma note.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 374 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Chloé Lebranchu Vernon Subutex, tome 1