Couverture Voyage au bout de la nuit

Critiques de Voyage au bout de la nuit

Livre de (1932)

Critique de Voyage au bout de la nuit par Hobbes

J'étais en seconde quand j'ai découvert Céline. Et, du haut de mon mètre soixante, sémillant, insoucieux de mes bubons, ami de la grande culture et de la vodka bon marché, j'ai ressenti comme un choc esthétique qui m'a fait tomber à la renverse. J'étais un enfant précoce. Je savais des choses sur la vie, sur la mort, sur la littérature. J'étais un jeune érudit. Nul besoin, donc, d'attendre... Lire la critique de Voyage au bout de la nuit

186 11
Avatar Hobbes
9
Hobbes ·

Autopsie syntaxique

Il m'a fatigué le Céline, et même vraiment mis le moral dans les chaussettes. J'avais toujours eu un peu de mal à entrer dedans, à m'y mettre : j'ai cette fois pris les choses en main et je me le suis fait sérieusement d'une traite, ce voyage... On targue souvent Zola d'être glauquissime, mais on oublie trop souvent Céline. C'est pathétiquement triste, sordide presque toujours. Si la folie et... Lire la critique de Voyage au bout de la nuit

81 12
Avatar Zaul
10
Zaul ·

Le pessimisme sublimé

Voyage au bout de la nuit, le premier roman de Louis-Ferdinand Céline, n’est pas une œuvre ordinaire. D’une part pour la qualité du récit et d’écriture. D’autre part pour les convictions et l'idéologie de l’auteur. L’œuvre nous fait suivre les tribulations de Ferdinand Bardamu, un jeune parisien à l’âme troublée, animé par une volonté à se confronter à la... Lire l'avis à propos de Voyage au bout de la nuit

53 6
Avatar Vincent_Ruozzi
10
Vincent_Ruozzi ·

Illustre inconnu

J’ai rencontré Céline par un hasard des plus fortuits. Comme ça. Un beau matin pas plus gris qu’un autre. Un jour comme y’en a pleins. Pourtant on se connaissait déjà tous deux, sans le savoir. Différemment. Par le biais d’autrui, par les murmures et les on-dit. Comme ce vieux bougre grisonnant que je croisais chaque matin, traînant discrètement la patte sur sa route sans fin, la tête baissée,... Lire l'avis à propos de Voyage au bout de la nuit

62 17
Avatar -IgoR-
10
-IgoR- ·

Black Hole Sun

Je prend ma plume pour t'écrire à nouveau Ferdinand (http://www.senscritique.com/livre/Mort_a_credit/critique/11709471), entre nous, on peut pas laisser de non-dits. Tu m'as mis une belle claque au cœur avec celui là. Une qui laisse la marque de tes doigts trop crochus pour la tendresse.Je te comprends... Lire l'avis à propos de Voyage au bout de la nuit

64 23
Avatar Samu-L
10
Samu-L ·

Critique de Voyage au bout de la nuit par jokerwoman

J'ai mis du temps à le lire, pas, comme certains l'ont écrit ici, parce qu'il est compliqué à lire, au contraire, il est aussi fluide qu'envoûtant, mais parce je me devais de relire sans cesse les pages que je venais de lire. Sa beauté me subjuguait, son récit, ses mots, tellement qu'il me fallait les reprendre, encore et encore, dans ma tête et à voix haute, comme on se pince pour être sûr... Lire l'avis à propos de Voyage au bout de la nuit

59 8
Avatar jokerwoman
10
jokerwoman ·

"Ça a débuté comme ça ..."

Que dire dans cette 75e critique que compte le site de la sournoise ballade de Bardamu ?! Le roman fleuve se lit avec le temps, pour ma part ce ne fut pas un déchaînement de passions qu'entraîna ma lecture première de l'oeuvre de Céline. Mais plutôt une longue et morne attente qui espaçait chacune de mes lectures, me plongeant dans une torpeur et une langueur morbide. Furtivement réveillé par la... Lire la critique de Voyage au bout de la nuit

37 2
Avatar Tob
10
Tob ·

Faire confiance aux hommes, c'est déjà se faire tuer un peu.

Je me branle de Frédéric Mitterrand, le premier juillet je célèbrerai les cinquante ans de la mort de Louis Ferdinand ! On a presque canonisé tant de gens qui ont soutenu Moscou dans ses pires travers, c'est pas la moment de faire la fine bouche, face à un écrivain aussi grand. [Cette critique n'attend que de s'éteindre !] "On n'est jamais très mécontent qu'un adulte s'en aille, ça fait... Lire l'avis à propos de Voyage au bout de la nuit

44 83
Avatar J. Z. D.
9
J. Z. D. ·

Ça a débuté comme ça.

Publié pendant l’entre deux-guerres, Voyage au bout de la nuit procure à son auteur une notoriété immédiate dans le monde littéraire et fait entrer le genre romanesque dans la modernité de son siècle. Voyage au bout de la nuit est une transposition autobiographique romancée de la vie de Céline à travers son double littéraire Bardamu. Ceci permet à Céline d’exprimer son point de vue... Lire l'avis à propos de Voyage au bout de la nuit

22
Avatar Mashiro
10
Mashiro ·

La promesse de l'aube

Quand vient la nuit, la vraie nuit, noire, bien après deux heures, bien après que les bars aient rempli les derniers verres d'une bande d'ivrognes priés de rentrer chez eux à grands coups de pieds dans le fondement, l'homme est seul. Cette nuit, c'est la même où qu'on soit. Les étoiles bougent un peu, pour sûr, mais au fond, elles éclairent tristement les mêmes âmes perdues. Bardamu,... Lire l'avis à propos de Voyage au bout de la nuit

47 15
Avatar Black_Key
10
Black_Key ·