Couverture Voyage au bout de la nuit

Critiques de Voyage au bout de la nuit

Livre de (1932)

Autopsie syntaxique

Il m'a fatigué le Céline, et même vraiment mis le moral dans les chaussettes. J'avais toujours eu un peu de mal à entrer dedans, à m'y mettre : j'ai cette fois pris les choses en main et je me le suis fait sérieusement d'une traite, ce voyage... On targue souvent Zola d'être glauquissime, mais on oublie trop souvent Céline. C'est pathétiquement triste, sordide presque toujours. Si la folie et... Lire la critique de Voyage au bout de la nuit

97 12
Avatar Zaul
10
Zaul ·

Black Hole Sun

Je prend ma plume pour t'écrire à nouveau Ferdinand (http://www.senscritique.com/livre/Mort_a_credit/critique/11709471), entre nous, on peut pas laisser de non-dits. Tu m'as mis une belle claque au cœur avec celui là. Une qui laisse la marque de tes doigts trop crochus pour la tendresse.Je te comprends... Lire la critique de Voyage au bout de la nuit

80 25
Avatar Samu-L
10
Samu-L ·

Le pessimisme sublimé

Voyage au bout de la nuit, le premier roman de Louis-Ferdinand Céline, n’est pas une œuvre ordinaire. D’une part pour la qualité du récit et d’écriture. D’autre part pour les convictions et l'idéologie de l’auteur. L’œuvre nous fait suivre les tribulations de Ferdinand Bardamu, un jeune parisien à l’âme troublée, animé par une volonté à se confronter à la... Lire l'avis à propos de Voyage au bout de la nuit

70 11
Avatar Vincent_Ruozzi
10
Vincent_Ruozzi ·

Critique de Voyage au bout de la nuit par jokerwoman

J'ai mis du temps à le lire, pas, comme certains l'ont écrit ici, parce qu'il est compliqué à lire, au contraire, il est aussi fluide qu'envoûtant, mais parce je me devais de relire sans cesse les pages que je venais de lire. Sa beauté me subjuguait, son récit, ses mots, tellement qu'il me fallait les reprendre, encore et encore, dans ma tête et à voix haute, comme on se pince pour être sûr... Lire la critique de Voyage au bout de la nuit

62 8
Avatar jokerwoman
10
jokerwoman ·

L'estomac de la Littérature

Dans un brûlot plutôt juste, triste et cocasse, Pierre Jourde, écrivain, enseignant et critique redouté trouve le titre phénoménal la littérature sans estomac pour qualifier l'Etat des Lettres en France en ce début de siècle : les cibles les plus connues sont BHL, Sollers, Houellebecq mais Angot, Despentes et toute la panoplie vont suivre dans la broyeuse (au propre comme au figuré).... Lire l'avis à propos de Voyage au bout de la nuit

47 17
Avatar Bernard-Blaise Posso
10
Bernard-Blaise Posso ·

La sublime nausée

Qu'écrire de pertinent qui n'ait été déjà dit sur cette oeuvre qui, à ma grande surprise, supplante tout ce que j'ai pu lire auparavant. Céline l'a assez répété : son oeuvre, c'est le style. Point. Tant pis pour les surinterprétations. Voyage au bout de la nuit n'est pas une oeuvre philosophique, encore moins un enseignement de vie. Voir à ce sujet cette entrevue... Lire la critique de Voyage au bout de la nuit

36 18
Avatar DogtorWoof
10
DogtorWoof ·

Illustre inconnu

J’ai rencontré Céline par un hasard des plus fortuits. Comme ça. Un beau matin pas plus gris qu’un autre. Un jour comme y’en a pleins. Pourtant on se connaissait déjà tous deux, sans le savoir. Différemment. Par le biais d’autrui, par les murmures et les on-dit. Comme ce vieux bougre grisonnant que je croisais chaque matin, traînant discrètement la patte sur sa route sans fin, la tête baissée,... Lire la critique de Voyage au bout de la nuit

76 21
Avatar -IgoR-
10
-IgoR- ·

Mimi cracra

Sur l'île déserte par dépit j'emmènerai son ouvrage, comme dit mon grand-père qui tricote, improbable, du genre des tricots qui n'en finissent jamais, qu'on se demande quand même pour quelle géant on fabrique cette chaussette-là. Soit il aime tricoter soit qu'il exagère sa pointure, il possède me dit-il une gigantesque et sombre résidence secondaire, dont je n'obtiens de lui... Lire la critique de Voyage au bout de la nuit

9 6
Avatar VernonMxCrew
9
VernonMxCrew ·

"Ça a débuté comme ça ..."

Que dire dans cette 75e critique que compte le site de la sournoise ballade de Bardamu ?! Le roman fleuve se lit avec le temps, pour ma part ce ne fut pas un déchaînement de passions qu'entraîna ma lecture première de l'oeuvre de Céline. Mais plutôt une longue et morne attente qui espaçait chacune de mes lectures, me plongeant dans une torpeur et une langueur morbide. Furtivement réveillé par la... Lire l'avis à propos de Voyage au bout de la nuit

35 3
Avatar Tob
10
Tob ·

Faire confiance aux hommes, c'est déjà se faire tuer un peu.

Je me branle de Frédéric Mitterrand, le premier juillet je célèbrerai les cinquante ans de la mort de Louis Ferdinand ! On a presque canonisé tant de gens qui ont soutenu Moscou dans ses pires travers, c'est pas la moment de faire la fine bouche, face à un écrivain aussi grand. [Cette critique n'attend que de s'éteindre !] "On n'est jamais très mécontent qu'un adulte s'en aille, ça fait... Lire la critique de Voyage au bout de la nuit

44 83
Avatar J. Z. D.
9
J. Z. D. ·