Avis sur

Voyage au bout de la nuit par jerrej

Avatar jerrej
Critique publiée par le

Le titre insiste sur la dimension linéaire du parcours qui sera à la fois celui du personnage-narrateur (Bardamu) et celui du récit. Le roman est donc transformé en "voyage", ce qui semble être en fait une suite d'événements dans une chaîne causale dont la fin (le bout) sera aussi la fin du récit et sa justification (l'horizon de "ce bout de la nuit" est posé dès l'abord, avant même la première phrase du récit.) Mais au-delà de la tension très perceptible entre un récit justifié par son parcours (le voyage) et par son point d'arrivée (le bout), ce titre a aussi une évidente dimension métaphorique, comme le montre la disjonction des champs entre l'idée de "voyage" - liée à l'espace - et la "nuit" - notion davantage temporelle. Le roman va donc raconter une parcours existentiel, pris entre temps et espace (le voyage est aussi du temps ; la nuit est aussi, par la dimension visuelle de la notion, de l'espace), mais il va aussi montrer la noirceur humaine (la nuit), l'ironie de l'existence (avec l'opposition voyage/errance), le tragique des misères individuelles (le malheur jusqu'au "bout").

La scène finale vient en quelque sorte incarner le lent délitement que tout le roman a mis en scène : trajet erratique plutôt que réel voyage, Odyssée inversée que vient conclure une scène hallucinée de tristesse mêlée d'ivresse, moment de double clôture : du roman (le remorqueur qui emmène le monde entier, et "qu'on n'en parle plus") et du narrateur au monde.
Loin de tout flamboiement, le dénouement du roman est renoncement à soi et au monde.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 524 fois
3 apprécient

jerrej a ajouté ce livre à 2 listes Voyage au bout de la nuit

  • Livres
    Couverture Un roi sans divertissement

    Mes livres préférés

    Avec : Un roi sans divertissement, Le Sang noir, Nouvelles histoires extraordinaires, Les Frères Karamazov,

  • Livres
    Couverture Oblomov

    Lus en 2015

    Avec : Oblomov, Surveiller et Punir, Le Loup des steppes, Quatrevingt-treize,

Autres actions de jerrej Voyage au bout de la nuit