Raspaillac
3
Écrit par

Le 9 juin 2018

17 j'aime

1 commentaire

Bagatelles pour un massacre
Baragne
8

Si Céline est si méchant, c'est peut-être simplement parce qu'il souffre.

Céline décide de critiquer le pourvoir. Pour Céline, les juifs possèdent le pouvoir. Alors Céline décide de critiquer les juifs. La lecture est ardue, les multiples répétitions rendent son style plus...

Lire la critique

il y a 10 ans

24 j'aime

Bagatelles pour un massacre
GoodGoy
10

Jazzy_Cro_Magnon vous salue

"SC vous n'êtes que des : Sapajous ! .... Faquins ! ... Bois sans soif ! ... Anthropopithèques ! ... Moules à gaufres ! ... Sabordeurs ! ... Coloquintes sans vitamine ! ... Scolopendres de fosse...

Lire la critique

il y a 6 mois

18 j'aime

6

Bagatelles pour un massacre
Kurios
8

Plonger en retenant sa respiration

Difficile de noter un livre pareil. D'emblée, il faut préciser que s'il fallait évaluer l'ouvrage uniquement sur le plan moral, c'est évidemment le zéro qui s'imposerait, tant les positions de Céline...

Lire la critique

il y a 11 ans

13 j'aime

8

Le Portrait de Dorian Gray
Raspaillac
4

Lost in Translation

Le problème avec Dorian Gray, qui est le même à chaque fois qu'on lit un classique non-français en français, c'est qu'il est impossible de savoir dans quelles proportions la faiblesse du style est...

Lire la critique

il y a 5 ans

15 j'aime

1

La Mort du roi Tsongor
Raspaillac
4

Critique de La Mort du roi Tsongor par Raspaillac

Je me suis fait avoir par la 4e de couverture qui disait : « Laurent Gaudé déploie dans une langue enivrante les étendards de la bravoure, la flamboyante beauté des héros, mais aussi...

Lire la critique

il y a 2 ans

7 j'aime

6

iridescence
Raspaillac
7
iridescence

I'm livin' in my prime man, what can i say?

Il faut bien admettre qu'iridescence est nettement moins fun que la trilogie qui le précédait, mais d'une certaine façon, il n'aurait pas pu en être autrement. L'esthétique est globalement plus...

Lire la critique

il y a 4 ans

6 j'aime

2