👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Tous les livres - Politique_economie

Tous les livres du monde entier sont recensés sur SensCritique. Découvrez les meilleures ventes de la semaine, les dernières sorties poches ou grand format et tout ce qui fait l'actualité littéraire. SensCritique vous permet de découvrir des livres à lire susceptibles de vous plaire en organisant le bouche à oreille : découvrez le Top 100 livres, les meilleures polars, les meilleurs livres de SF, avec la possibilité de noter, de classer, de faire votre Top 10 livres et vos listes personnelles. Si vous le voulez, vous pouvez également partager votre avis de manière plus détaillée via une critique. Tout sera accessible à vos amis, et vous découvrirez également les livres appréciés par vos amis et ceux qu'ils sont en train de lire en ce moment.

On ne naît pas mec
8.3
On ne naît pas mec (2022)

Petit traité féministe sur les masculinités

livre de Daisy Letourneur

Il faut une révolution politique, poétique et philosophique
Il faut une révolution politique, poétique et philosophique (2022)

Entretien par Carole Guilbaud

livre de Aurélien Barrau

Résumé : « Il ne s’agit plus de commenter ou de comprendre le réel : il s’agit de produire du réel. Ce qui tue aujourd’hui et avant tout, c’est notre manque d’imagination. L’art, la littérature, la poésie sont des armes de précision. Il va falloir les dégainer. Et n’avoir pas peur de ceux qui crieront au scandale et à la trahison. »

Raoul Vaneigem
Raoul Vaneigem (2022)

Une politique de la joie

livre de Adeline Baldacchino

Résumé : Raoul Vaneigem annonce le mouvement des occupations de Mai 68 en publiant son Traité de savoir-vivre à l'usage des jeunes générations à l'âge de 33 ans. Situationniste aux côtés de Guy Debord, il reprend sa liberté en 1971 et creuse depuis le sillon d'une œuvre atypique, toujours à la recherche d'un point de jonction entre poésie et politique. Il permet de réfléchir aux apories d'un siècle révolutionnaire qui devait apprendre à renoncer à la violence avant de réinventer une place pour l'utopie. Revendiquant la passion de vivre pour unique boussole, il veut placer la gratuité, la jouissance et la générosité au centre de tout projet de société. Le lire, c'est s'engouffrer dans un labyrinthe où l'irrévérence le dispute à l'espérance, loin des impasses de l'époque. C'est surtout découvrir une ode à la joie comme remède à la résignation et condition de l'action.

La Revue du Crieur, volume 20
La Revue du Crieur, volume 20 (2022)

livre de Alain Damasio, Solène Brun, Claire Cosquer, Soline Nivet, Élodie Serna, Fanny Pigeaud, Ndongo Samba Sylla et Théo Roumier

Résumé : Qu’est-ce qu’être vivant ? En ces temps de pandémie mondiale et de démagogie électorale, il est urgent de déconfiner nos espaces mentaux. C’est à cet effort que nous invite le romancier Alain Damasio en ouverture du vingtième numéro du Crieur. Être vivant, écrit-il, c’est se confronter à ce qui n’est pas soi, être traversé par l’altérité. Extirpons-nous de l’obsession immunitaire qui délite les liens, détruit les collectifs et mine notre humanité. Regarder le monde autrement qu’à travers le prisme nationaliste et masculiniste ? Une expérience à laquelle Michel Sardou a échappé, constatent Solène Brun et Claire Cosquer dans un portrait consacré au chanteur, idole des milieux conservateurs depuis des décennies et chantre de la lutte contre la « bien-pensance ». L’écrivain Mario Vargas Llosa, récemment élu à l’Académie française, aura lui aussi été épargné par les tentations progressistes. Le parcours du prix Nobel péruvien, retracé par Ludovic Lamant, est marqué par un soutien sans failles à la droite dure latino-américaine et espagnole. Changer le monde fut en revanche le rêve de Charles Piaget, le syndicaliste de Lip, autour duquel une coalition militante hétéroclite s’agrégea en 1974 dans l’espoir d’en faire un candidat à l’élection présidentielle. Un épisode éphémère raconté par Théo Roumier, qui pose la question du débouché politique des luttes sociales et de la construction d’une alternative anticapitaliste. Voir le monde différemment suppose aussi de sortir de chez soi, de se déplacer. C’est ce que propose Soline Nivet que nous accompagnons dans ses déambulations parisiennes à la découverte des multiples opérations immobilières lancées par Xavier Niel, le fondateur Free. Que révèle l’emprise croissante du géant des télécoms sur nos paysages urbains ? Antoine Pecqueur, pour sa part, s’est rendu à Karthoum, à la rencontre des street artistes en lutte contre la junte militaire au pouvoir au Soudan. Protestations populaires également dans l’ancien « pré carré » français en Afrique où ce qu’on qualifie trop rapidement de « sentiment antifrançais » cache en réalité un mouvement politique qui vient de loin, expliquent Fanny Pigeaud et Ndongo Samba Sylla : la révolte contre la Françafrique. Au sommaire enfin, Élodie Serna mène une passionnante réflexion sur la contraception au masculin. Face au désintérêt des hommes et aux craintes des femmes, faut-il enterrer une bonne fois pour toutes ces moyens de contraception qui peinent à émerger ? Gageons plutôt que la contraception des hommes pourrait constituer un véritable enjeu des luttes féministes.

Le Travail féministe
Le Travail féministe (2022)

Le militantisme au Planning familial Ă  l'Ă©preuve de sa professionnalisation

livre de Alice Romerio

Résumé : Militante ou professionnelle ? Organisation contestataire ou partenaire de l'État ? Ce livre porte sur le travail féministe réalisé au Planning familial et analyse les modalités et les enjeux de la professionnalisation d'une association historique et centrale au sein de l'espace de la cause des femmes. Située au croisement de la sociologie de l'engagement, du travail et des professions et de l'action publique, l'ouvrage démontre, en prenant le contre-pied d'une hypothèse répandue dans l'espace académique et militant, que les processus d'institutionnalisation et de professionnalisation d'une organisation militante peuvent conduire à des dynamiques de politisation.

La RĂ©publique et les sauveurs
La RĂ©publique et les sauveurs (2022)

La France a-t-elle encore besoin d'un homme providentiel ?

livre de GĂ©rard Grunberg

Poutine et l'Ukraine
Poutine et l'Ukraine (2022)

Les faces cachées

livre de Vladimir Fedorovski

Résumé : Ce livre donne des clés pour déchiffrer non seulement les faces cachées de Poutine mais aussi les aléas de ce nouveau monde. Il est le résultat d'une longue enquête qui devait être publiée plus tard, mais les événements tragiques en ont accéléré la parution. L'auteur, qui a connu Vladimir Poutine, aide à comprendre ce qui se trame dans l'esprit du dirigeant russe. Vladimir Fédorovski voit en lui cinq hommes qui façonnent le leader guerrier d'aujourd'hui : l'enfant meurtri, le sportif tacticien, l'espion fourbe, l'homme politique blessé et le tsar fantasmé. Ce qui arrive est d'une gravité pire que la guerre froide car il y avait des lignes rouges à ne pas franchir. On assiste à un grand mélange entre propagande et politique réelle ; on ne parle plus le même langage ; on joue perdant perdant. Pour reconstruire, il faut tenir compte dne erreur fondamentale qui remonte à la fin de la sortie du communisme : les Occidentaux ont refusé d'associer la Russie au monde libre. On a marginalisé la Russie, on l'a humiliée même, et on le paie très cher aujourd'hui. De mère russe, de père ukrainien, l'auteur est doublement déchiré. Il a le sentiment que tout le sens de sa vie diplomatique comme fossoyeur de la guerre froide a été anéanti.

Foutriquet
7.3
Foutriquet (2022)

Journal politique

livre de Michel Onfray

Résumé : Dans Macron président, la fin de l'innocence, un documentaire à sa gloire diffusé sur France 3, le président de la République Emmanuel Macron dit à propos de la Commune : « Versailles, c'est là où la République s'était retranchée quand elle était menacée ». Les communards ont affublé Thiers, le boucher de la Commune, d'un certain nombre de sobriquets : Adolphe-le-Petit, Général Boum, Coeur Saignant, Obus 1er, Crapaud Venimeux, Tamerlan à Lunettes, César en raccourci, Satrape de Seine-et-Oise, Petit Jean-Foutre, Général Tom Pouce, Croquemort de la Nation. Chez Jules Vallès il y avait aussi : « Foutriquet ».

Elinor Ostrom
Elinor Ostrom (2022)

Le Gouvernement des communs

livre de Edouard Jourdain

Résumé : Elinor Ostrom est la première femme à recevoir le prix de la Banque de Suède dit "Nobel d'économie" en 2009. Cet accomplissement vient couronner une vie de travaux consacrés à la notion de "communs" : des organisations sociales qui gèrent collectivement des ressources en se donnant leurs propres règles. Son oeuvre foisonnante montre comment ces formes d'auto-gouvernement sont souvent plus à même de préserver les biens communs que l'Etat ou le marché seuls. A l'heure des crises sanitaires, écologiques et sociales, cette première monographie en langue française consacrée à Elinor Ostrom vient ainsi réparer une injustice et provoquer le débat sur un dépassement du clivage public-privé, initiant un profond renouvellement de la pensée économique, sociologique et par-dessus tout politique.

Au cœur du Z
4.7
Au cœur du Z (2022)

Un journaliste a infiltré la campagne d'Éric Zemmour

livre de Vincent Bresson

Résumé : Septembre 2021. Éric Zemmour passe de 7 à 15% d’intentions de vote dans les sondages et devient de facto un candidat majeur de l’élection présidentielle française. Vincent Bresson, journaliste indépendant, cherche à comprendre la dynamique autour de l’ancien éditorialiste d’extrême droite, condamné deux fois pour "provocation à la haine raciale” et surnommé le “Z” par ses aficionados. Le reporter change de nom et infiltre “Génération Z”, mouvement des jeunes militants zemmouriens. Très vite, Vincent Bresson constate les propos racistes de certains militants et de deux membres de l’état-major, se retrouve seul la nuit à garder le QG de campagne du candidat, intègre une cellule fantôme baptisée “WikiZédia” dont la mission consiste à “zemmouriser” Wikipédia et découvre de multiples manœuvres souterraines orchestrées directement par Samuel Lafont, directeur de la stratégie numérique d’Éric Zemmour. “Au cœur du Z” est un voyage en zemmourie, une plongée sans tabou dans une campagne devenue pour certains une croisade.

DĂ©viriliser le monde
DĂ©viriliser le monde (2022)

Demain sera féministe ou ne sera pas

livre de CĂ©line Piques

Résumé : Depuis 2017, le mouvement #MeToo fait entendre les voix des femmes dénonçant les violences masculines. Malgré l’ampleur de la mobilisation féministe et les promesses politiques, les inégalités perdurent. Dans ce manifeste, Céline Piques, présidente d’Osez le Féminisme !, tisse des liens entre textes de référence du matrimoine féministe – d’Andrea Dworkin à Gisèle Halimi, de Christine Delphy à Émilie Hache – et récits de luttes menées, pour ouvrir une réflexion critique sur la société patriarcale. L’autrice dessine alors des mesures et pistes d’action concrètes pour construire une politique radicalement féministe. Analysant les imbrications du capitalisme et du patriarcat et les systèmes de prédation qu’ils alimentent, elle définit les conditions d’une véritable émancipation sexuelle, reproductive, domestique et économique des femmes.

Le Business de la haine
Le Business de la haine (2022)

Internet, la démocratie et les réseaux sociaux

livre de Jean-Louis Missika et Henri Verdier

Résumé : En vingt ans, les réseaux sociaux ont imposé leurs modes d’accès à l’information et changé la nature du débat public. Conçus au service de la publicité comportementale, leurs algorithmes enferment les individus dans des mondes étanches qui interdisent la confrontation des opinions contradictoires et renforcent les préjugés : la désinformation devient la règle, les discours de haine prospèrent et la polarisation politique s’accentue. Le Business de la haine montre que, plus encore que la haine ordinaire, c’est le mode de fonctionnement et le modèle économique des réseaux sociaux qui menacent la démocratie. Ce qui est désormais en péril, c’est la possibilité pour les citoyens de s’accorder sur les faits qui fondent leurs désaccords, et surtout de les résoudre selon un processus démocratique. Jean-Louis Missika et Henri Verdier racontent cette crise et l’inscrivent dans la perspective de l’histoire des médias et de leur régulation depuis le XIXe siècle jusqu’à l’attaque du Capitole, le 6 janvier 2021. Ils proposent de construire l’espace public de la délibération démocratique comme un bien commun qu’aucun opérateur privé ou étatique ne pourra s’approprier. Ils tracent les lignes d’une authentique régulation et en appellent au courage politique pour imposer aux plateformes ce nécessaire contrôle démocratique.

Sauver les animaux et nous sauver nous mĂŞmes
Sauver les animaux et nous sauver nous mĂŞmes (2022)

livre de Hélène Thouy

Résumé : Ce livre, nourri de réflexions théoriques et historiques mais aussi et surtout d'exemples concrets, montre à quel point l'animalisme est appelé à devenir un thème majeur du débat démocratique.

L'Epouvantail néolibéral, un mal très français
L'Epouvantail néolibéral, un mal très français (2022)

livre de Guillaume Bazot

Résumé : Au regard de l'émergence du mouvement des Gilets jaunes ou des récentes protestations contre le pass sanitaire, la France apparaît idéologiquement polarisée. Une explication serait qu'une «élite» mondialisée se serait définitivement éloignée du «peuple», remettant en cause les principes républicains et démocratiques, et générant ainsi la méfiance des classes populaires. Ce clivage, nous le devrions au néolibéralisme, qui favorise la marchandisation de la société et la financiarisation de l'économie au profit des plus aisés. Un tel diagnostic, souvent repris par les intellectuels et les médias, est-il avéré? Observant l'évolution historique de nombreux indicateurs économiques et sociaux dans les pays occidentaux, ce livre pose un diagnostic nouveau, loin des lieux communs: le néolibéralisme et la mondialisation ne semblent pas associés statistiquement à la paupérisation des classes moyennes ou à l'augmentation de la pauvreté, des inégalités ou des écarts de revenu entre capitalistes et travailleurs. La polarisation idéologique de notre société doit être recherchée ailleurs, en particulier dans le rôle que joue l'héritage socioculturel en France, qui n'est pas sans conséquences sur la perception d'un plafond de verre séparant «l'élite» du «peuple». Plus qu'une simple déconstruction d'idées reçues, ce livre est un plaidoyer contre le manichéisme et les clivages qu'il alimente.

Les Trente Inglorieuses
7.9
Les Trente Inglorieuses (2022)

Scènes politiques

livre de Jacques Rancière

Résumé : Ce livre rassemble des interventions répondant à la contrainte d’un présent : une série d’irruptions de la logique de l’égalité et du pouvoir de « ceux qui ne sont rien » – des indignés et Nuit debout aux Gilets jaunes et leurs ronds points; l’émergence des populismes et le devenir autoritaire de la version « consensuelle » et « policière » de la démocratie; le renouveau du racisme d’État et des passions inégalitaires – islamophobie, politiques anti-migrants et anti-roms, néorépublicanisme réactionnaire. Ce recueil est le témoin de la capacité d’un philosophe, dont toute la carrière s’est vue consacrée à défendre le sens égalitaire de la démocratie contre son dévoiement oligarchique, à prendre position sur trente années et intervenir dans la conjoncture politique et sociale. Depuis trente ans la contre-révolution intellectuelle a cherché à transformer toutes les luttes sociales et les mouvements d’émancipation du passé en prodromes du totalitarisme, toutes les affirmations collectives opposées au règne des oligarchies économiques et étatiques en symptômes d’égoïsme et d’arriération. Les interventions ici réunies veulent à l’inverse rendre sensibles les ruptures que les inventions égalitaires opèrent dans le tissu de la domination. Elles n’apportent pas le point de vue du savant ou du moraliste, mais seulement une contribution individuelle au travail par lequel individus et collectifs sans légitimité s’appliquent à redessiner la carte du possible.

Le Protectionnisme
Le Protectionnisme

livre de Jacques Sapir

Résumé : Comment peut-on être protectionniste ? Pour le discours économique dominant, c'est le libre-échange qui a apporté la prospérité générale, la paix internationale et le bonheur des peuples. Mais ce discours n'entretient-il pas sciemment la confusion entre autarcie et protectionnisme, surtout si l'on envisage celui-ci comme une forme de régulation, à l'image des écluses régulant le cours d'un fleuve ? Le retour du protectionnisme est aujourd'hui une évidence. Il a une histoire, qui remonte à la naissance de l'économie politique "classique". Parmi ses principaux théoriciens : Georg Friedrich List (1789-1846) ou encore Henry Charles Carey (1793-1879). Or, le protectionnisme peut-il réellement avoir de l'avenir dans un monde ouvert et globalisé ? C'est ce que Jacques Sapir explore dans cet ouvrage. Sans être exhaustif mais avec un grand souci de clarté, il donne une vue fidèle du déploiement de la pensée protectionniste et des arguments qui plaident en sa faveur. Ce faisant, il déconstruit quelques idées reçues bien ancrées et prouve notamment que c'est le protectionnisme, et non le libre-échange, qui est à l'origine de la croissance économique...

Blacks in Time
Blacks in Time (2021)

Race et médias aux États-Unis

livre de Christine Larrazet

Résumé : Cet ouvrage relate deux histoires en parallèle : l'histoire africaine-américaine cadrée par Time, le magazine mainstream le plus lu aux États-Unis, et l'histoire de l'action menée par les journalistes noirs américains au sein de ce média. Grâce à des données empiriques et ethnographiques, Christine Larrazet illustre l'enjeu de la diversification des salles de rédaction et révèle les progrès générés par l'embauche de journalistes noirs américains, les résistances qu'ils ont rencontrées et la singularité de leur parcours individuel, depuis les années 1960.

L'Avenir en commun
6.8
L'Avenir en commun (2021)

Le programme pour l'Union Populaire

livre de Jean-Luc MĂ©lenchon

Résumé : Plus qu'une liste de mesures, l'Avenir en commun porte une vision du monde cohérente pour le futur. Il s'articule autour de 5 grands enjeux qui couvrent l'intégralité des défis auxquels nous devons faire face : vivre libres et citoyens, s'adapter au système de la nature, unir pour bien vivre, humaniser les personnes et la société, et enfin, ordonner le monde. C'est un programme "prêt à l'emploi' : 14 chapitres y détaillent les propositions que Jean-Luc Mélenchon et son équipe mettront en œuvre après l'élection présidentielle de 2022. De la refondation du peuple par l'Assemblée constituante au développement de l'économie de la mer, en passant par la garantie d'emploi, les propositions du candidat de l'Union populaire sont soutenues par une majorité de Français. Ce livre vise à convaincre cette majorité de Français de choisir le bulletin de vote Jean-Luc Mélenchon afin de construire une société d'entraide ayant pour but l'harmonie des êtres humains entre eux et avec la nature.

Terre et capital
Terre et capital (2021)

Pour un communisme du vivant

livre de Paul Guillibert

Résumé : L’humanité a basculé dans l’ère des catastrophes globales. Partout sur la planète les forêts brûlent, les océans s’asphyxient, les espèces disparaissent. La sixième extinction de masse est en marche. L’urgence commande l’élaboration d’une politique qui conjurerait la destruction généralisée de la vie : un communisme du vivant. Puisque la crise environnementale procède de la recherche effrénée du profit, toute écologie politique formulée en dehors de cet horizon est vouée à l’échec. S’appuyant sur une lecture conjointe du marxisme et des humanités environnementales, Paul Guillibert défend une philosophie sociale de la nature pour démontrer que la préservation de la biosphère est devenue une condition nécessaire à l’émancipation. Tentative inédite de fournir une assise théorique aux luttes pour les usages de la Terre et à la prise en compte des non-humains, cet essai propose une ambitieuse actualisation du projet communiste, fondée sur la protection du vivant.