👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Qu'est-ce que ce morceau ? Est-ce de la musique ? Telles sont les premières questions qui me sont venues en tête lorsque l'écoute de ce morceau est arrivée à sa fin.

Pourquoi écouter 4:33 ? Toute recherche sur cette idée surprenante et originale de son compositeur John Cage permet d'arriver à la même réponse d'une partition hors-norme et d'un résultat totalement silencieux... Pourtant non, il n'y a rien de silencieux dans cette composition musicale muette, car tout auditeur qui attend désespérément qu'un instrument se mette à jouer a la possibilité de découvrir la mélodie ou du moins le fond sonore qui l'entoure.

Ce qu'il y a de bien avec cette partition néanmoins rythmée par ses trois mouvements, c'est qu'elle laisse libre cours aux imprévus en termes de petits bruits environnant les oreilles de l'individu écoutant 4:33. Mais alors, est-ce le même morceau pour celui qui écoute le morceau dans un parc, dans un train, à son travail ou de nuit ?

L'interprétation du morceau et de ses émotions peut passer au delà des simples notes ou des talents artistiques du/des musicien(s). Diverses performances sont susceptibles alors de voir le jour : quel beau morceau que celui qui peut indifféremment être joué par un pianiste, un orchestre, une chorale !

De plus, 4:33 est un morceau surprenant et inattendu pour tous ceux qui démarrent son écoute sans y être préparés. Ainsi naît la surprise générale lors d'un concert lorsque le chef d'orchestre dirige le début précis de chaque mouvement. Oui, un pianiste à son piano peut suivre au temps près sa partition, sans toucher une seule touche !

Voilà ce que j'appelle de l'art, savoir surprendre, se démarquer de ce à quoi tout le monde peut s'attendre, et tout cela en restant dans la plus grande simplicité.

4:33 est donc une musique que je recommande d'écouter en boucle..

NoOoëlla
10
Écrit par

il y a 7 ans

6 j'aime

2 commentaires

Toccata and Fugue in D Minor: Toccata
NoOoëlla
10

L'évasion suprême !

Jean-Sébastien Bach merci. Merci pour ce morceau que je qualifie de perfection musicale. Pour moi, rien n'égale ce morceau et rien ne pourra l'égaler. Orgues, jouez ! Notes, volez ! Âmes, chavirez...

Lire la critique

il y a 7 ans

4 j'aime

2

A l'ombre de mes mots
NoOoëlla
8

Ma maison s'emplira du doux chant de mes enfants qui rêvent

Me voici aujourd'hui à faire du rangement dans mes placards et comme à chaque grand remue-ménage de la sorte, je tombe sur les mêmes éléments de ma jeunesse dissimulés à droite ou à gauche. Tel est...

Lire la critique

il y a 7 ans

2 j'aime

4