C'est tiède et frais, c'est l'été dans les rues.

Avis sur Heartbeat

Avatar Neena
Critique publiée par le

Ça faisait un moment que je ne m'étais pas penchée sur des voix. J'étais trop perdue dans les cliquetis et les vrombissements métalliques propres à la techno. Un tour sur Tsugi après minuit (dans ces heures où je sombre plus ou moins dans une folie étrange qui réveille ma double-personnalité), un prénom qui ressemble au mien : Nneka.

Le 'beat' est rapide, la voix suave dessine notes et rythme. Je suis éprise. Il est une heure du matin, j'écarquille les yeux en essayant de comprendre ce qui peut me plaire dans une chanson qui n'est pas liée à la musique électronique. J'écoute une fois. Encore une fois.

Il y a tout un monde dans cette petite voix qui glisse. Un soleil brûlant, qui coule sur mon épaule. Je vois des rues et des étoiles qui piquent, j'ai envie de danser toute seule, la nuit, de chanter des paroles que je ne comprends pas. La façon qu'à Nneka de chanter est envoûtante. Ce sont des paroles, certes, la plupart du temps, des textes dont les consonances s'accordent vraiment bien. Mais quand elle égraine le refrain, c'est autre chose.

"Can-can-can-can-can you-you-you-you-you fee-fee-fee-fee-feel ..."

Je trouve ça brillant, et je vous invite à écouter une musique juste, belle, une musique avant l'été, pendant, après.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 13 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Neena Heartbeat