Avatar Oswald 雷雷雷

Critiques de Oswald 雷雷雷

Versus
  Suivre
2.0

Pustule.

Sur Game Boy Advance : Comme vous pouvez vous en douter, Crazy Frog Racer est au jeu vidéo ce que Matthieu Delormeau est à la psychanalyse existentielle. Une bouillie infâme visuelle et sonore où la reinette folle est aux prises avec des adversaires subtilement nommés Punk Girl, Dream Boy ou encore Rasta Dog. On imagine la séance de brainstorming. Trivia : il existe deux versions de son fameux... Lire le test Crazy Frog Racer sur Game Boy Advance

1
Avatar Oswald 雷雷雷
1
Oswald 雷雷雷 ·
Bande-annonce
5.9

An evening with Beverly Waters Lynch.

Il y a, je crois, deux voies possibles dans la bizarrerie, et filmique (ce qui nous intéresse), et intrinsèque (ce qui ne nous intéresse pas sinon à quoi bon regarder des films? - ahhhh oui les films sociaux! oui...) : bref il y a le « bizarre bien », qui est plaisant, que les esprits bien raides qualifieraient facilement de déjanté, farfelu, perché, hurluberlu chapeau pointu, en... Lire la critique de Une soirée avec Beverly Luff Linn

4
Avatar Oswald 雷雷雷
7
Oswald 雷雷雷 ·
Bande-annonce
7.3

Voyage à Tok-Tokyo.

Dans la formidable famille Kobayashi, il y a : - 1 papa : salaryman (dévoué) - 1 maman : femme au foyer (dévouée) - 1 fils : étudiant (dévoué à ses examens) - 1 fille : préado qui parle d’elle à la troisième personne (« Petite Erika ») - 1 chien : woof ! La famille moyenne japonaise parfaite qui vient d’avoir une nouvelle maison dans une banlieue proprette. SUGOI !... Lire la critique de The Crazy Family

Avatar Oswald 雷雷雷
8
Oswald 雷雷雷 ·
-

Ni Ying ni Yang, bien au contraire.

Galvauder c’est galvaudé, et s’il est bien une chose qu’il l’est – au rayon cinéma du grand vidéoclub universel – c’est l'histoire du « feel good movie ». En temps que terme, et en tant que trame, on convoque dans le désordre : la dinde Bridget, ses ice creams et son baby bump (elle a un enfant maintenant non ?), Netflix l’intégrale « les comédies américaines, j’adore » et les miettes... Lire la critique de Le Salon de coiffure de Yoshino

Avatar Oswald 雷雷雷
7
Oswald 雷雷雷 ·
Bande-annonce
7.0

Feu de glace.

Je n’ai pas voulu écrire à chaud sur Burning car mon avis immédiat, qui était justement assez froid, s’est depuis réchauffé. C’est un film dont je suis sorti confus et troublé, et fait rare, je n'ai vraiment pas su quoi penser. Si on m’avait demandé de me positionner en sortant de la salle (dieu merci, non), je me serais dit déçu. J’ai d’abord mis 5, histoire de me notifier.... Lire la critique de Burning

13 5
Avatar Oswald 雷雷雷
8
Oswald 雷雷雷 ·
6.9

Même les nains ont commencé petits...

Ou l'imbuvable "tit ange", Mimie. Mimie : Nananananananananisme.... moimoimoimoimoimoiminimoi....oui je suis un modèle tu sais oui oui j'ai inventé l'eau chaude l'art du cirque et les ficelles du métier oui moi moi oui Michel Fugain oui je fais bouger les lignes oui oui esprits étriqués oui de petite taille oui mais toutes les personnes de petite taille ne sont pas... Lire l'avis à propos de Vaut-il mieux être toute petite ou abandonné à la naissance ?

Avatar Oswald 雷雷雷
1
Oswald 雷雷雷 ·
-

Pays des vermeils.

Mandragora : ses terres surnaturelles, luxuriantes et tropicales. Un monde vaporeux filtré de tons criards mais ouatés : cyan, mauve, orange pêche, rose saumon ou encore vert citron composent la palette graphique de cette nature surréaliste. Un mirage où le soleil ne se couche jamais et où l’on imagine d’incessantes feuilles flotter dans la douceur de l’air. On dirait l’imaginaire de la... Lire l'avis à propos de Le crépuscule des nymphes de glace

Avatar Oswald 雷雷雷
8
Oswald 雷雷雷 ·
Bande-annonce
6.2

Ben, Mary ?

C’est bon la tarte Ghibli à la sauce Miyazaki* hein, alors pourquoi ne pas la refaire chez soi ? Alors on va sur le filmarmiton.org, on imprime la liste de tous les ingrédients rencensés (frais, bio, sans gluten et sans glyphosate bien entendu), on allume le four, on sort le mixer, on sort les briquets, on sort les cotillons, on appelle la fanfare et c’est parti pour 1h40 de cuisson.... Lire la critique de Mary et la Fleur de la sorcière

Avatar Oswald 雷雷雷
4
Oswald 雷雷雷 ·
Bande-annonce
7.3

Notre-Dame-Des-Landes.

Venant à l’instant de terminer ce « défi » qui est censé être le meilleur des trois premiers, je dois bien avouer ne pas avoir réussi à m’y intéresser une seule seconde. Le premier m’avait un peu emmerdé et j’adore le dernier, Fury Road. Voilà où en est Max et moi. En fait, pendant tout le film (que j’ai regardé) j’ai eu l’impression d’écouter une audiodescription qui dirait... Lire la critique de Mad Max 2 : Le Défi

Avatar Oswald 雷雷雷
4
Oswald 雷雷雷 ·
Bande-annonce
6.2

C'est chaud, man!

Oui le titre est naze mais attendez de voir ce qui vient après, ou avant (je n'aurais pas la prétention d'affirmer ce qui était là avant l'après ou l'après dedans). Bouton lecture (mais dans votre tête please): Il y aurait deux choses infinies: l’univers et la bêtise humaine [insérer une image d’Einstein qui tire la langue], et bien en voici une troisième - l’infinie connerie de ce... Lire l'avis à propos de The Greatest Showman

Avatar Oswald 雷雷雷
2
Oswald 雷雷雷 ·