Avatar <  OSWΔLD >

Critiques de < OSWΔLD >

Versus
  Suivre
Bande-annonce
7.2

Modern vampires of the city.

Jarmusch revient sur nos écrans quelques années après s’être fourvoyé dans les limites du contrôle. Or, c’est son cinéma qui ici, se heurte à ses propres limites. Tiens, qui pourrait interpréter deux vampires snobs et neurasthéniques qui, comme nous l’indique le synopsis, baladent leur spleen sans idéal « dans les villes romantiques et désolées que sont Détroit et Tanger » ? Tom Hiddleston, qui... Lire la critique de Only Lovers Left Alive

12 2
Avatar <  OSWΔLD >
4
< OSWΔLD > ·
Bande-annonce
5.6

Amanda Lear faite film.

Pour aller dans la grande facilité, on pourrait dire que Flash Gordon est un OFNI de science-fiction CULTE, mais ces deux mots en caps (CAPS) ne sauraient retranscrire l’irréalité visuelle d’une telle expérience. Ici c’est strass et paillettes à tire-larigot, ce qui implique surtout – et il est connu pour – une surcharge de costumes qui feraient retourner Liberace dans son placard illico... Lire la critique de Flash Gordon

Avatar <  OSWΔLD >
7
< OSWΔLD > ·
Bande-annonce
6.3

Epectase.

(Primo, ma critique du Volume I : http://www.senscritique.com/film/Nymphomaniac_Volume_1/critique/20371677) J’avais commencé à écrire une critique sur cette deuxième moitié de Nymphomaniac, puis j’ai repris à zéro. Oui le distributeur n’aurait peut-être pas du laisser autant de semaines entre la sortie des deux volumes, oui il y a quelques métaphores un peu lourdes (ohé l’orgasme prépubère... Lire la critique de Nymphomaniac : Volume 2

2
Avatar <  OSWΔLD >
10
< OSWΔLD > ·
Bande-annonce
7.3

Mistral gagnant.

On dit qu’il s’agit du dernier film du padre Miyazaki – figure quasi religieuse dans le monde de l’animation, mais rien n’en est moins sûr (dixit un producteur qui se la joue mysterious). En revanche, on lit ci-et-là qu’il s’agit de son film le plus sombre et le plus mature, et ça c’est pas des cracks. Drôle d’idée que le studio Ghibli a eu d’adapter la vie du concepteur des avions Mistubishi «... Lire l'avis à propos de Le vent se lève

6
Avatar <  OSWΔLD >
7
< OSWΔLD > ·
Bande-annonce
6.6

Préliminaires.

Carton pour nous annoncer que le film a été charcuté + censuré mais que Lars est quand même opé parce que bon faut faire tourner le biz (peut-on vivre son art ou vivre de son art, c’était mon partiel de tout à l’heure tmtc) puis bruit de pluie genre Morbihan au mois de février sur écran noir puis Rammstein dans une ruelle sombre et suintante à la Tarkovski, et Stellan Skarsgard, vieux bonhomme... Lire l'avis à propos de Nymphomaniac : Volume 1

4
Avatar <  OSWΔLD >
9
< OSWΔLD > ·
Bande-annonce
7.1

Le Barnum de tous les possibles.

Soyons clairs, La Danza De La Realidad se doit d’être vu pour deux raisons : 1 – C’est le retour, après 23 ans d’absence (encore plus que Malick, osé), d’un cinéaste culte. L’homme derrière La Montagne Sacrée, l’homme derrière El Topo, l’homme derrière Santa Sangre (mon préféré). 2 – Vous y verrez MOULT choses que vous n’avez jamais vu auparavant au cinéma. Autobiographie idéalisée, rêvée,... Lire l'avis à propos de La Danza de la Realidad

1
Avatar <  OSWΔLD >
6
< OSWΔLD > ·
Bande-annonce
7.2

La mort du rêve américain.

Une succession de plans séquences fixes, articulés en trois chapitres, filmés dans un noir et blanc profond et contrasté. Dans une Amérique miteuse et morose, trois personnages qui s'ennuient se mettent en quête d'hypothétiques beaux lendemains. C'est ça, l'American Dream de Jarmusch. Ca pourrait être chiant à mourir, ou pompeux, ou superficiel, ou trop proche de l'exercice de style. Il n'en... Lire l'avis à propos de Stranger Than Paradise

11
Avatar <  OSWΔLD >
8
< OSWΔLD > ·
Bande-annonce
6.3

Love 404.

Curieux objet que ce Thomas est amoureux, réalisation belge du début du nouveau millénaire. Nous voyons le monde à travers les yeux de Thomas, un agoraphobe n'ayant pas mis ne serait-ce qu'un orteil dehors depuis 8 ans. Sa vie est donc devenue une cyber-vie, entre cyber-sexe et cyber-rencontres. Jusqu'au jour où Thomas tombe amoureux...de deux (vraies) femmes en même temps, à travers son écran.... Lire l'avis à propos de Thomas est amoureux

2
Avatar <  OSWΔLD >
7
< OSWΔLD > ·
Bande-annonce
6.0

Chili con carnage.

Bien que possédant certains attributs du film de genre tendance slasher-in-the-woods (notamment l’éternelle bande de jeunes dans une maison isolée de tout), Magic Magic ne décrit aucunement un énième jeu de massacres entre adolescents mais bel et bien un véritable carnage mental orchestré à la perfection par Juno Temple. Celle qui a pourtant l’habitude des rôles borderline livre ici l’une des... Lire l'avis à propos de Magic Magic

35
Avatar <  OSWΔLD >
8
< OSWΔLD > ·
6.6

Croisade mentale sous le soleil.

Curieux film que ce Voyage de Morvern Callar (sacré prénom by the way !). Un film très atypique, baigné dans un hermétisme hypnotique qui s’élève régulièrement dans des fulgurances visuelles propres au cinéma de Lynne Ramsay (une des meilleures réalisatrices contemporaines quand même). Magnétique, la présence de Samantha Morton, figure centrale proche de l’autisme, véritable figure de proue... Lire la critique de Le Voyage de Morvern Callar

6
Avatar <  OSWΔLD >
7
< OSWΔLD > ·