Créer un post
4

Ce que vaut vraiment la série Sense8

À propos de Sense8

Illustration Ce que vaut vraiment la série Sense8

Le phénomène Netflix prend de l'ampleur chaque jour. Et c'est par le biais des réseaux sociaux, notamment Twitter, que j'ai entendu parler de "sa nouvelle perle", la "belle série des Wachowski". Une série-bijou autour de laquelle une communauté de fans en tout genre s'est vite formée: je parle de Sense8.

A l'affût des événements et nouveautés, je me suis renseigné sur cette série et aie donc décidé de regarder le pilote. Premières impressions: beaucoup d'incompréhension et de frustration quant à la quantité d'intrigues naissantes à travers les points de vues d'au moins huit personnages, éveillant ainsi ma curiosité. Sense8 est réputée pour avoir une histoire se mettant en place lentement et par morceaux, j'ai de ce fait continuer sur ma lancée en regardant les épisodes suivant, bien qu'ayant trouver le premier bien ennuyeux.

Au fil des scènes, on découvre bout-à-bout les personnages, les huit membres du "cercle". Suivre tous ces points de vues à la fois était, pendant la moitié de la saison, bien compliqué. Au point où je n'ai pas bien retenu tous les noms des protagonistes, préférant simplement les associer à leurs origines culturelles, religieuses ou à leur profession. On se retrouve donc avec: "l'acteur gay", "l'indienne", "la jolie droguée", "le beau flic", "le mafieux allemand", "la lesbienne trans", "le gentil africain" et "la chinoise bizarre".

En les découvrant, on repère bien vite les clichés et autres éléments de ce genre, ancrés dans la façon d'être ou de vivre des personnages, présents dans toute série pour ados qui se respecte. Je ne rentrerai pas dans le débat des séries et films qui se forcent à placer des personnages gays dans leurs métrages, mais il est important de préciser que pas moins du quart des protagonistes le sont ! Au moins, il y a une grande diversité parmi ceux-ci, qu'elle soit même d'orientation sexuelle, de genre, d'origine, de culture et de mode de vie.

De mode de vie, oui, mais pas de vie en elle-même. Les huit ont au moins un point en commun: ils ont tous une vie de merde ! A l'exception peut-être de Kala, si on ne fait pas mention de la horde de fanatiques qui assassinent son futur beau-père au beau milieu d'un temple. Heureusement que l'on ne cherche pas du réalisme dans cette série, même si l'histoire des "sensitifs" reste plausible et n'est pas bouleversante. En bref, les personnages sont pour la plupart clichés et ce qu'ils vivent peut être "de trop", mais au moins il y a de l'action et des émotions: ça plait.

Le point de vue intéressant de cette première saison est la capacité des réalisateurs à savoir faire surgir au spectateur des sentiments et émotions rarement ou jamais ressenties. J'en suis même venu à adorer quelques moments niais, car oui ils sont là ! Les scènes sont diverses et le côté "connexion" entre les personnages fait plaisir à regarder, c'est très bien réalisé. Je pense notamment aux passages où un tel avait des emmerdes et que truc, muche et chose apportent chacun leur aide en fonction de leur talent et/ou capacité pour s'en sortir face à la situation. Arts martiaux, diplomatie, médecine, bagarre, jeu d'acteur, charisme, courage, bonheur, malheur, stress et j'en passe: il y a de tout pour tout le monde.

On a donc une histoire très, très longue à se mettre en place. Les attentes quant au dénouement sont alors d'autant plus grandes. Et concernant le développement, ça se passe plutôt bien, même très bien, dans la mesure où vous avez réussi à passer le cap des trois premiers épisodes chiants. Les intrigues évoluent plutôt vite de chaque côtés, mais de nouvelles s'en créent autour de personnages mystérieux dont le grand méchant de ce show, un certain "Whispers" à la tête du "BPO". Les événements le concernant sont d'ailleurs très flous et on se rend vite compte en avançant que c'est la série elle-même qui est floue.

Passés les premiers épisodes de "mise en bouche", on est vite pris dans le jeu et on s'attache très vite aux protagonistes, bien qu'il ne soit pas évident pour nous voire même impossible de s'identifier à eux. On arrive vite à la veille de l'épisode final, pas mal de choses sont encore à mettre au clair et les attentes incommensurables. On attend, on espère, on veut, un final qui résout tous les mystères, avec un mélange de tous les types d'actions et de scènes clés que l'on a pu voir auparavant.

Mais au final, il n'y a pas grand chose. Le dernier épisode m'a sonné plutôt creux, au point où j'en suis même venu à me poser cette question: "Merde, vous êtes sûrs qu'il ne reste pas 4 épisodes ?". Pas de grandes différences entre les précédents, si ce n'est qu'il était superbe. Mais on voulait un final, et ce n'en était pas un. On ne fait pas la différence entre par exemple les épisodes 8 et 12. Soit les attentes étaient trop grandes, soit ce sont les scénaristes. A la fin, on se pose encore beaucoup de questions sur l'origine des sensitifs, sur Whispers, sur la connexion, sur le cercle, sur Angelica et Jonas, etc. On se rend compte que trois ou quatre épisodes en plus n'auraient pas été de refus !

Il faut aussi savoir que Sense8 a été écrite sur cinq saisons, il y a donc un début, une histoire, une fin. Mais dans cette critique je juge la première saison en elle même et on retrouve en effet un faux-début, un très bon développement, mais pas vraiment de fin. Il y a un vide, on reste sur sa faim et c'est bien évidemment frustrant. D'autant plus qu'ils auraient pu faire mieux comme Happy-Ending. "Tout ça pour ça ?"

Pour conclure, je dirai que Sense8 est une bonne série prometteuse à long terme. Mais la première saison nous laisse sur notre faim, ce n'est "pas assez". Et même si les personnages sont clichés, ceux-ci sont très attachants et ce qui leur arrive assez passionnant. L'action est là, les sentiments et émotions sont là, mais on cherche encore un sens à tout ça. Les acteurs sont jeunes et beaux, charismatiques, ils passent plutôt bien et ne jouent pas mal. Si je devais conseiller Sense8, je la conseillerais à tout le monde: mais ne vous attendez pas à une oeuvre sans gros défauts.

  • 509 vues
  • 7 réponses
· signaler
Avatar Patriarche_Trynda
Voir tous ses posts
Trier par : Pertinence
  • Pertinence
  • Récent

7 réponses

2
Bergamotte ·

Ton post est une critique. Tu devrais la publier comme telle.

    signaler
Patriarche_Trynda ·

Ah désolé, je l'ai écrite directement après mon inscription, je sais pas trop comment ça marche

    signaler
Bergamotte ·

Et bien, sur la fiche de l'oeuvre, il y a un bouton critiquer (avec un crayon en icone) sous les étoiles de notation.

    signaler
DwM ·

Je pense que tu résumes assez bien la première saison de cette première série qui pour ma part, était malgré tout vraiment géniale, car je n'en retiens que les bons moments d'action.
Cependant, je ne suis pas totalement d'accord avec toi sur une chose: je trouve "bien" qu'on ne sait pas tout, car sinon je doute que les spectateurs ne soient encore réellement intéressés. C'est le final de la saison mais pas de la série, et à mon avis il nous reste encore beaucoup de choses à découvrir.

    signaler
Patriarche_Trynda ·

"C'est le final de la saison mais pas de la série, et à mon avis il nous reste encore beaucoup de choses à découvrir." oui, je suis totalement d'accord. Si on prend en compte les 5 saisons, je le suis encore plus. Mais en jugeant uniquement ce que j'ai vu, j'ai tenu à exprimer ma frustration par rapport au fait que tout n'est pas résolu. Mais ce n'est qu'un avis personnel.

    signaler
essencefive ·

Il faut bien qu'ils aient quelque chose à raconter dans la saison 2 et dans les saisons à venir. La frustration à la fin d'une saison de série est une bonne chose sinon personne ne voudrait regarder la saison prochaine. Je ne comprends donc pas pourquoi vous répétez à multiples reprises que la fin est décevante puisqu'il ne s'agit en aucune façon de la fin.

    signaler
DwM ·

Je suis d'accord quand même. Moi aussi je m'attendais à plus de réponses, ça reste encore "flou" et je m'attendais également à ce que ce soit le meilleur épisode de la saison mais ce n'est pas celui qui m'a le plus marqué, je l'ai vraiment adoré mais il ne se démarque pas totalement des autres.

    signaler
Vous lisez tous les tomes de Game of Thrones ? Discutez-en ici
Créer un post