Créer un post
7

Le grand film d'aventure est-il mort ?

À propos de Indiana Jones et le Temple maudit Indiana Jones et la Dernière Croisade Les Aventuriers de l'arche perdue L'homme qui voulut être roi

Tout est dans la question.

Où est donc passé ce genre, où est le grand film d'aventure ? L'aventurier ne serait donc plus à la mode ? Vraie disparition ? Ou simple phénomène de mode ?

Manque d'idée, cout trop élevé, plus à la mode....

Dans un monde où l'on veut rêver, les super-héros ont la forme...étonnant de ne pas retrouver des aventuriers charismatiques comme Indiana Jones.

  • 310 vues
  • 22 réponses
· signaler
Avatar Halifax
Par Halifax
Voir tous ses posts
Trier par : Pertinence
  • Pertinence
  • Récent

22 réponses

7
LeJezza ·

Je pense que c'est aussi dû un autre ère, avec l'arrivée d'Internet et la progression constante de la mondialisation le monde a "rapetissé", on a plus la même notion de la "contrée inconnue et sauvage" comme à l'époque vu que tout se modernise, tout a déjà été visité si ce n'est des lieux très très reculés qui ne font rêvé personne. Si les gens ont perdu le goût pour l'inconnu et donc l'aventure (en tant qu'exploration d'endroits méconnus et reculés) c'est parce qu'on ne les identifie plus. Du coup, on se tourne vers la SF et la fantasy qui propose une version alternative de l'aventure, dans un cadre nouveau. Après il faudrait aussi voir ce qu'on entend par aventure, Wild de Jean-Marc Vallée est un film d'aventure en soit mais c'est pas du Indiana Jones. C'est vrai qu'on voit plus trop de films d'aventure comme Huston en faisait par exemple, mais je pense que c'est une question d'époque

    signaler
3
Lerwyn ·

Ah mon cher Hali...

Je ne dirais pas que le genre est mort.. Il est seulement porté disparu.
Je ne parlerais point d'Indiana Jones, puisque selon moi ce film est très surcôté. Excellent, certes mais pas au point d'être le point d'orgue d'un genre complet.

Alors.. Les films d'aventures, les vrai.. où sont-ils ?
Ils n'ont pas la côte. Et c'est logique. C'est cher. Le budget ne suit pas. Ce genre a néanmoins, aujourd'hui, la côte dans le secteur des Direct to DVD ou dans les téléfilms. Mais souvent, rien ne suit. Ni budget, ni performance artistique digne.

Ces films doivent retrouver leur souffle et évoluer. C'est tout.

    signaler
1
Real Cosmic M ·

Le film d'aventure n'est pas tout à fait mort. Et si le genre du super héro explose, c'est parce que c'est un genre très "touche à tout" qui peut brasser plusieurs genres en même temps (rien que les futurs peuvent toucher à l'aventure). De plus il y a des genres encore plus "mort" que les films d'aventures. Le problème est que le genre s'est quelques peu ringardisés et n'arrive pas à ce renouveler, comme le genre de l'horreur ou le péplum (je ne considère pas Exodus comme un bon péplum). Bref, il faut un second souffle pour relancer la machine.

    signaler
1
Halifax ·

En effet, le Péplum est dans la même situation...pourtant il y en aurait encore beaucoup des histoires à raconter...

    signaler
Real Cosmic M ·

C'est sûr. Mais pour l'heure ce n'est pas gagné. Exodus était tout juste potable, les Hercules étaient des navets finis, le diptyque Choc / Colère des Titans vraiment en dessous et Pompéi ben...Pompéi. Il y avait un projet d'adaptation du jeu vidéo God Of War (excellent jeu vidéo avec un héro de la Grèce antique tout ce qu'il y a de plus cru et badass) mais il est tombé dans l'enfer du développement.

http://www.senscritique.com/posts/Qu_attendre_d_un_film_sur_God_Of_War/1537

Et je ne parle pas des films d'horreur où rien que cette année (la Dame en Noir 2, Lazarus, Poltergheist) ne sont pas de grande réussites, à moins que Crimson Peak qui sort le mois prochain brise la malédiction des films d'horreur

    signaler
Mastagli Alexandre ·

Le grand aventurier qui nous faisait découvrir une autre page de l'Histoire et des cités perdues est remplacé par des super héros qui plutôt que de sauver les cités les détruisent dans une gigantesque bataille d'effet spéciaux. Le film d'aventure est mort parce que notre époque n'a plus besoin de ses aventuriers du siècle passé, notre époque exige de voir des héros male botté le cul a l'axe du mal ou des extraterrestres assiégeant nos contrées.
Indiana Jones combattait les fascistes et les illuminées religieux. Mais voila, les héros sont désormais des figures plus proche de l'art fasciste que d'une réelle nouveauté. L'aventurier avec fouet et chapeau est mort, il doit désormais porté des collants ou des armures high-tech et faire la promo du modèle occidental. L'émerveillement de la part que peut prendre le spectateur en découvrant l'aventure, le dépaysement est soudainement transformé en champ de guerre. Les méchants ne sont des ennemis d'hier issu d'une réalité historique mais des gadgets stéréotypé et risible.
Quand un film de Super héros rapporte plus d'un milliard de dollars il n'y a plus d'espoir possible de revoir de grand films d'aventure, il ne nous reste plus que le plaisir de retrouver ceux qui ont bercé notre imagination.

    signaler
1
junebug ·

Je sais je déterre, mais quand même... Je dois te dire que je trouve ce post d'une stupidité affolante, je croirai presque lire un vieux réac adepte de Zemmour. Ton modèle d'aventurier "avec fouet et chapeau" vient quand même pour beaucoup d'un imaginaire coloniale bien dégueu, où "faire la promo du modèle occidental" passait par de bon vieux coups de fusils dans la gueule, du braconnage à tout va, et de l’acculturation de continents entiers. Ce qu'a fait Spielberg avec Indiana Jones, c'est vider la figure de l'aventurier occidental de tous ces à côté nauséabonds pour en faire un mythe inattaquable, et pourtant toujours aussi occidental, blanc, mâle, pas moche et de bonne famille. (donc en gros, il adapte la promo du modèle occidental aux valeurs de son époque)
Quant au film de super héro, tu peux par exemple le voir comme un discours sur l'identité et la difficulté de s'affirmer dans une société qui construit une normalité excluante. (voir les Spiderman de Raimi ou même Captain America par exemple) Ou encore comme un discours esthétique sur les pertes de repères d'un modèle autrefois glorieux. (avec comme tu le dis, des destructions de "cités", qui sont presque toujours des villes américaines)

C'est ça qui est bien avec les divertissements grand public, tu peux y lire ce que tu veux dedans, et c'est vrai pour ceux "d'hier" comme pour ceux d'aujourd'hui. En fait, c'est ça le principe de "grand public"... Donc tant qu'à faire, autant éviter d'y coller des idéologies bassement passéistes.

Je sais que ma réponse te semblera sûrement un peu violente, mais ton post me semble malheureusement représentatif d'une certaine tendance sur senscritique à opposer systématiquement ancien et nouveau, avec un fond idéologique qui, bien souvent, pue la merde. Pour le dire vite...

    signaler
Lerwyn ·

Malheureusement, la plupart de ce post dépeint une vérité triste à lire.
Les films, actuellement à la mode, sont les films des super-héros ayant le budget.
Forcémment, un héro qui se "contente" de découvrir des reliques, façon Benjamin Gates, Indiana Jones et Sidney Fox; c'est moins vendeur/impressionnant.
Mais le genre renaîtra.

    signaler
Housecoat ·

Disons plutôt que les films d'aventures ont évolués. Prend un film de 2015: A la Poursuite de Demain. Même si c'est futuriste, je le considère comme un film d'aventure, tous les codes y sont.

Mais je suppose que tu veux parler des films de chasses aux trésors dans des temples perdus avec une malédiction. Ce n'est pas vraiment mort je trouve. Si ça se trouve, ça reviendra en force. Il ne faut pas perdre espoir.

    signaler
PierreAmo ·

revu ce film avec plaisir; tu as raison John Huston manque

    signaler
CréatureOnirique ·

Il semble que le cinéma ait oublié cette chose essentielle, qui est le cœur du cinéma d'aventure en général: l'émerveillement.

C'est d'ailleurs pourquoi le cinéma de divertissement d'aujourd'hui est souvent trop sombre. Je n'ai rien contre ce type de films, quand il est bien fait. Reste que notre cinéma est souvent trop cynique et désabusé.

Or, l'émerveillement est un domaine dans lequel Spielberg excelle, quand il s'en donne les moyens. Le problème est qu'il ne fait plus trop de films d'aventure.

Toutefois, tout espoir n'est pas perdu: des cinéastes de l'émerveillement, il y en a encore aujourd'hui.

    signaler
Pierre-er ·

Il y a une adaption de prévue du jeux vidéo Uncharted, cela va peu être relancer le genre !

    signaler
2
Clementfunkilus ·

Les adaptations de jeux vidéos faut pas trop compter dessus...

    signaler
Pierre-er ·

Je suis d'accord mais Uncharted a un fort potentiel, et selon moi c'est une licence qui peu être adapter au cinéma sans trop de dégâts. Si il ce donne les moyens… un bon réal, un bon casting… m'enfin on verra

    signaler
2
Clementfunkilus ·

Ouais, c'est sur, mais le nombre de bon jeux avec du potentiel qui ont été adaptés en films pourris est grand... J'attends le film assassin's creed avec Michael Fassbender par exemple, mais je sens qu'il va confirmer la règle du nanar adapté d'un jeu vidéo

    signaler
Pierre-er ·

Pareil… j'attend aussi beaucoup le jeux assassin's creed ça m'étonnerai pas qu'il confirme la règle non plus surtout que même le jeux n'a pas toujours été très très bon au niveau du scénario...

    signaler
PierreAmo ·

bonne idée: c'est bien vu; le jeu vidéo comme nouveau paradis des histoires et aventures racontées; merci

    signaler
Appomattox ·

Les producteurs ont peur de ne pas égaler le niveau de la saga Indiana Jones, ce qui décevrait beaucoup le public.

    signaler
Clementfunkilus ·

Ca n'a empêché personne de pondre Star Wars VII pourtant... Je pense que c'est une question de temps avec tout ce qu'on revoit en ce moment, entre Jurassic World, Terminator, Star Wars, ils sont surement en train de réfléchir à quel saga niquer ensuite...

    signaler
PierreAmo ·

Guardians of the Galaxies était pas mal...Le premier The Mummy même si avec Brendan Fraser...

    signaler
Gabriel Dr. ·

Je le crains.

    signaler
Limguela ·

Ses héros se noient et ne trouvent que des frontières fermées devant eux.
L'aventure, c'est l'espoir d'un ailleurs. Quand on y est déjà, on sort les barricades et ne reste plus qu'à lever les yeux au ciel pour ne pas voir ce qui se traîne à nos portes. Et pour se baigner d'illusions nouvelles.
Le rêve des princes, c'est tout ce qui reste.

    signaler
C'est quoi les bonnes séries françaises? Défendez-les ici
Créer un post