Créer un post

Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Mr Shirley et son chauffeur

À propos de Green Book : Sur les routes du sud

Si Peter Farrelly est mondialement connu pour ses débordements comiques co-réalisés avec son frère Bobby (Dumb & Dumber, Mary à tout prix, Fou(s) d'Irène), c'est ici la première fois qu'il se risque à la réalisation en solo (au cinéma du moins). Et c'est assez étonnant de le voir livrer un film exempt de gags et de situations outrancières et le voir plutôt se concentrer sur une histoire vraie suffisamment forte et émouvante pour se passer de tout effet appuyé. Ce film rappelle à la fois Un ticket pour deux (John Hugues/1987) et Intouchables (Nakache & Toledano/2011). On y retrouve cette même confrontation de milieux et de personnalités. A la fois road-movie et buddy-movie, avec toute l'alchimie en terme d'interaction que ces thèmes prédisposent, le réalisateur nous fait voyager avec ces deux personnages aux identités marquées sans que ça tombe dans le cliché. Un Feel Good movie sans aucune mièvrerie, juste un parcours simple qui met le doigt sur l'ignorance et la bêtise qui forgent le racisme ordinaire, autrement plus délicat à cerner que la haine brute et frontale. L'interprétation de Viggo Mortensen est impressionnante, métamorphosé physiquement mais aussi au niveau de l'attitude et de l'accent. Quant à Mahershala Ali, il crève l'écran avec un rôle précieux et fragile. Tout simplement un film qui ne cherche à rien révolutionner par son approche, ni forcer l'adhésion par une manipulation manichéenne, juste le portrait d'une amitié naturelle qui se crée, dans une époque qui essaye de s'affranchir de ses préjugés.

  • 30 vues
  • 0 réponse
· signaler
Avatar aliasniko
Par aliasniko
Voir tous ses posts

0 réponse

Vous préférez Damon Albarn tout seul ou Gorillaz ? Discutez-en ici
Créer un post