Créer un post
1

Notes d'un festivalier

À propos de Les Hirondelles de Kaboul

Illustration Notes d'un festivalier

Le film, mis au point sur une très longue période, est une adaptation du roman éponyme de Yasmina Khadra. Comme dans VALSE AVEC BACHIR, le recours à des techniques d’animation évite l’obscénité et le ridicule des reconstitutions d’une histoire effrayante et vise à garder le spectateur à une juste distance. LES HIRONDELLES DE KABOUL est un conte cruel, très cruel, où le magnifique travail d’animation d’Eléa Gobbé-Mevellec, la douceur de ses aquarelles et la splendeur de ses éclats de lumière font d’autant mieux ressortir la noirceur de l’histoire de Mohsen et Zunaira. J’ai été un peu gêné en revanche par le son : lors de la projection, j’ai cru qu’il était mal mixé. Mais le problème est sans doute ailleurs. Les voix des personnages sont celles de comédiens connus (Simon Abkarian, Swan Arlaud…) et ils parlent français (à Kaboul !) : choix « grand public » qui me paraissent peu cohérents avec la substance du film. ❞

(Antoine Glémain, ACOR, cinéma Vox à Mayenne dans Notes d'un festivalier)
⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️

Cannes, Un certain Regard • AFCAE
SN ▸ 04 septembre 2019 • Memento films distribution
© Memento films distribution

  • 32 vues
  • 0 réponse
· signaler
Avatar AcorBailhache
Voir tous ses posts

0 réponse

Vous lisez tous les tomes de Game of Thrones ? Discutez-en ici
Créer un post