Créer un post
Avatar sinekonata
Voir tous ses posts
Trier par : Pertinence
  • Pertinence
  • Récent

2 réponses

sinekonata ·

bump

    signaler
Cocolicot ·

Une analyse qui se veut creusée mais qui ne se contente que de décrire ce qui se passe à l'image sans aucune profondeur ni questionnement. Limiter Ada à une victime, Baines a un bourreau lubrique et Stewart à un imbécile cruel est me semble-t-il plus que simpliste. Aucun questionnement sur la mise en place d'un érotisme dur, dans une époque dure, par un homme dur et surtout très maladroit face une femme dure enfermée dans un carcan créé certes par son époque, mais aussi par elle-même. Il est ridicule de penser que l'homme est son sauveur ou son agresseur. Il est son déclencheur. Et pardon, mais il n'est pas plus féministe de poser une femme en pauvre victime sans défense, incapable de manipuler à son tour ou de jouer de sa séduction...
Ensuite une comparaison avec "50 shades" est franchement à côté de la plaque. Il ne suffit pas d'un érotisme singulier pour voir la même chose dans deux "œuvres" (oui j'ai du mal à apposer ce mot aussi près de "50 shades"). Il ne s'agit pas ici d'un prince charmant qui doit être sauvé par sa belle et niaise princesse de ses "perversions" pour en revenir au missionnaire du dimanche soir parce que hein, c'est quand même plus politiquement correct que le plaisir soit sage et approuvé par le manuel de la parfaite femme au foyer.
Je pense qu'il est d'autant plus dommage de se limiter à une vision simpliste et facile victime-bourreaux que le personnage d'Ada a une grande force de caractère. Je tiens également à souligner le fait qu'en réel situation de danger pour elle, son angoisse, son refus farouche et obstiné sont tout à fait capable de s'exprimer (je fais ici référence à la scène de poursuite entre Ada et Alistair, déchirante au possible, et ce pour les deux personnages - ne nous y trompons pas, Alistair Stewart est un personnage tragique et non une brute sans âme - et qui prouve bien que non, La leçon de piano n'est pas un de ces films qui limite le sexe à la pénétration).
Je comprend le malaise ressenti et exprimé dans cet article. Néanmoins, je trouve que c'est ne pas tenir compte des sentiments opposés, des contradictions et de la tempête qui peut faire rage au fond de chaque être humain.

    signaler
Bonne idée le changement de cast de
True Detective ? Dites-le ici
Créer un post