Créer un post
Avatar Fritz_the_Cat
Voir tous ses posts
Trier par : Pertinence
  • Pertinence
  • Récent

6 réponses

Westmat ·

Tu sais comment me parler mon cher Fritz ;)
Incrustations réussites = petit moment de poésie inséré dans notre monde :)

    signaler
Fritz_the_Cat ·

Absolument :) Je ne sais pas pourquoi personne n'y a pensé avant (à moins que j'aie raté ça), mais voilà qui est fait, c'est l'essentiel.

    signaler
Cocolicot ·

Quelques passages moins réussis, mais certaines séquences sont purement magiques! On s'y croirait!

    signaler
Fritz_the_Cat ·

C'est vrai, quelques passages sont moins convaincants quand on est attentif-ve mais ça m'a trop fait rêver pour que je ne partage pas - je suis particulièrement fan des passages avec Totoro et Ponyo !

    signaler
Cocolicot ·

Je trouve aussi que c'est ceux qui passent le mieux, les plus immersifs. Je crois que c'est le château ambulant qui coince un peu. Question d'échelle, je pense, il est particulièrement difficile à intégrer pour avoir l'allure qu'il doit avoir dans un paysage.
Peut être aussi que les images sorties des films où il ne s'agit pas d'un autre monde mais où c'est la magie qui apparaît dans le nôtre - comme c'est le cas pour Ponyo et Totoro - sont tout simplement plus facile à fusionner avec de "vraies" images.

En tout cas, ça fait rêver!

    signaler
Fritz_the_Cat ·

Très bien vu pour le rapport au réel de Ponyo et Totoro - c'est d'ailleurs un élément qui me passionne chez Miyazaki -, plus faciles à fusionner je ne sais pas mais entre le vol de Totoro et les escapades en forêt, ce sont des images déjà vues dans le film lui-même, tout comme la balade sur l'eau de Ponyo et Sosuke, du coup ça nous semble peut-être plus naturel oui.

Pour Le Château ambulant, c'est je crois le seul "personnage" du film à contenir des éléments numériques (à l'écran comme en coulisses, c'est vraiment un hybride), il n'était déjà pas facile de rendre sa démarche homogène avec le reste de l'univers, donc à nouveau, c'est en effet possible que le problème se soit posé IRL ici. Question d'échelle peut-être également mais là encore, la question fait écho à sa place dans l'histoire du cinéma d'animation : six ans plus tôt, Le Géant de fer de Brad Bird faisait de son personnage éponyme le seul à être animé en 3D. Aujourd'hui, le résultat est toujours impeccable, mais pas sûr que le géant ait aussi fière allure s'il se retrouvait à son tour projeté de l'autre côté de l'écran !

    signaler
Le dernier Goncourt était-il vraiment mérité ? Débattez-en ici
Créer un post