Avatar Ray Harryhausen

Critiques de Ray Harryhausen

Versus
  Suivre
Écouter
5.8

Critique de Scream, Dracula, Scream! par Ray Harryhausen

Vieux refrain: Si l'histoire musicale lui vaiat fait justice, RFTC aurait vendu plus de disques que les Hives et les Black Keys réunis; parce qu'ils maîtrisaient le sens du groove, du blues, du doo wop, des guitares qui tâchent et des choeurs qui hurlent plus qu'ils ne chantent; l'écoute de Scream, Dracula, Scream le rappelle; elle vous laisse essorée et le sourire aux lèvres; l'acmé de l'album... Lire la critique de Scream, Dracula, Scream!

Avatar Ray Harryhausen
8
Ray Harryhausen ·
6.0

Critique de Louis à la plage par Ray Harryhausen

C'est plaisant, très vite lu et ça ne vous laissera pas de grands souvenirs; si vous voulez quelque chose d'un peu plus consistant, il vous faudra vous tourner vers les chroniques du même Delisle Lire l'avis à propos de Louis à la plage

Avatar Ray Harryhausen
5
Ray Harryhausen ·
Bande-annonce
7.3

Critique de Rusty James par Ray Harryhausen

A la base, je suis plutôt fan de Coppola; mais là, je suis resté assez extérieur au film, qui développe des thèmes somme toute classiques, mais avec de nombreuses expérimentations visuelles et de mises en scène; résultat: si on ne peut nier la maîtrise du bonhomme, celle-ci parasite pour moi le fond du film, à savoir les relations entre 2 frères et surtout le rapport du cadet à l'ainé devenu une... Lire l'avis à propos de Rusty James

Avatar Ray Harryhausen
6
Ray Harryhausen ·
Bande-annonce
7.3

Critique de Crimes et Délits par Ray Harryhausen

Crimes et délits représente chronologiquement le début du creux de la vague allénienne; on est encore dans la lignée des chefs d'oeuvres des années 70, mais le filon commence un peu à s'épuiser, mais pas encore dans le renouveau - qui ne surpasse pas la période précitée- des années 00. A voir notamment pour la performance de Martin Landau, cela reste un film recommandable mais mineur de Woody... Lire l'avis à propos de Crimes et Délits

3
Avatar Ray Harryhausen
6
Ray Harryhausen ·
Bande-annonce
5.8

Critique de Les Ruines par Ray Harryhausen

Difficile de mettre une note supérieure à ce film; non qu'il soit mauvais ou mal filmé (au contraire), mais il reste classique dans son déroulé; à noter qu'il devrait plutôt être classé comme fantastico-gore ou goro-fantastique, car pour le coup, il ne déclenche pas le moindre sursaut de peur; on passe donc un agréable moment si on est amateur du genre, surtout au regard du sujet plutôt... Lire l'avis à propos de Les Ruines

Avatar Ray Harryhausen
5
Ray Harryhausen ·
Bande-annonce
4.7

Critique de Phénomènes par Ray Harryhausen

Shyamalan est certainement un grand cinéaste vu les réactions très tranchées que suscitent ses films; mais même un grand cinéaste peut faire des films mineurs comme l'est ce Phénomènes. Comme pour le Village et Signes précédemment, son défaut est de vouloir tout faire, et manifestement son talent de scénariste est plus limité que son talent de réalisateur. D'où des scènes parfois un peu too much... Lire la critique de Phénomènes

Avatar Ray Harryhausen
6
Ray Harryhausen ·
Bande-annonce
5.4

Renaissance le mal Nommé

Je ne surenchérirais pas sur les critiques négatives qui me précèdent; vu il y a quelques semaines en dvd, belle déception (notamment au niveau du scénario et de ses incohérences), à peine compensée par l'ambiance post apo qui tient à peu près la route (en restant sur les grands classiques hein, du genre enfants perdus/groupe de rodeurs pas sympa/ étendues désertique; pour tout vous dire, le... Lire l'avis à propos de Terminator : Renaissance

1
Avatar Ray Harryhausen
3
Ray Harryhausen ·
Bande-annonce
7.0

Critique de 7 h 58 ce samedi-là par Ray Harryhausen

Définitivement pas fan de Lumet, désolé, pas un mauvais film, mais très classique dans son déroulé (Hé, M'sieur Lumet, Pulp Fiction est sorti il y a au moins 15 ans !) et dans son issue (genre tragédie grecque qu'on voit arriver 10 plombes à l'avance); les acteurs font le job, notamment E. Hawke dans son éternel rôle de Tom Cruise du pauvre, mais sans plus (ce qui est plutôt heureux dans le cas... Lire la critique de 7 h 58 ce samedi-là

3
Avatar Ray Harryhausen
5
Ray Harryhausen ·
Bande-annonce
5.2

Misons tout sur le 2e, c'est Simon West qui réalise (cris d'horreur)

Sur la foi de 35/40 premières minutes plutôt sobres et réussies on a plutôt envie d'y croire (surtout pour une prod Nu Image), et puis patatras (oui, je sais être démonstratif), ça tourne au portnawak tant au niveau du scénar (l'auteur avait manifestement plus intéressant à faire que finir son traitement) que de la mise en scène (illisible); on se retrouve donc avec une enfilade de scènes mal... Lire la critique de Expendables : Unité spéciale

1
Avatar Ray Harryhausen
4
Ray Harryhausen ·
Bande-annonce
6.4

Critique de Redacted par Ray Harryhausen

Vu en 2012, ce qui explique (peut être la note); on a perdu progressivement au cours des années 90 (certainement avec Outrages son dernier grand film) le grand De Palma pour se retrouver avec un réalisateur honnête mais presque quelconque au cours des années 00; raconter son histoire via les moyens de communications qui se sont développées sur les 15 dernières années (blogs, caméra numérique,... Lire l'avis à propos de Redacted

Avatar Ray Harryhausen
4
Ray Harryhausen ·