Je me sens si mal d'écrire une telle critique...

Avis sur Alice: Otherlands

Avatar Yuan Cloudheart
Critique publiée par le

Comprenons-nous bien : j'ai adoré Madness Returns. C'est un de mes jeux préférés de tous les temps, je l'ai fini plusieurs fois, j'ai presque voué un culte à ce jeu.
Après Madness Returns, son créateur American McGee a annoncé une campagne Kickstarter pour 2013 pour une série de mini films sur l'univers d'Alice.
Problème de visibilité sur les réseaux sociaux ? De communication de la part de McGee ? Quoi qu'il en soit, j'étais resté sur l'idée de plusieurs petits films dans lesquels Alice explorerait les esprits des figures emblématiques de son époque : Jules Verne, Wagner, Jack l'Eventreur, Eddison... Une petite dizaine de noms était annoncée. Puis cette fameuse campagne Kickstarter a finalement commencé et je n'en ai jamais entendu parler.

Et puis... 31 octobre 2015.
Voila, les versions physiques vont être envoyées, McGee poste gratuitement les versions digitales sur internet. Le temps de télécharger tout ça... c'est la désillusion.
Nous avons attendu depuis 2013, depuis l'annonce de la campagne Kickstarter, pour quoi ?
Deux petites vidéos d'animation de 8 et 5 minutes (si l'on retire le temps des génériques). Comment élaborer un scénario potable en si peu de temps ? Comment faire comprendre la psychologie d'un génie comme Wagner en 5 PUTAINS DE MINUTES ?!
C'est trop court, ça n'a absolument rien à apporter. Le personnage d'Alice n'en tirera rien, il n'y pas d'évolution possible du personnage en si peu de temps, impossible de lier les précédents jeux avec les vidéos. Ce sont des ovnis brouillons isolés qui se réclament d'un jeu avec lesquels ils ne partagent rien, si ce n'est un personnage mal utilisé et un nom.
Alice devient une walkyrie parce que Wagner a composé la Chevauchée des Walkyries. Alice fait une tour en ballon parce que Jules Verne a écrit le Tour du Monde en 80 jours... C'est plat et sans surprise.

Mais ce n'est même pas cette pauvreté de contenu qui me déçoit le plus.

Les animations sont à vomir. A vomir les repas de 15 jours précédents. Avec bile. Et spasmes.
Je préfèrerais me décoller les rétines avec un opinel rouillé trempé dans du tabasco que de revisionner cette horreur. Alice est moche, les animations ne sont ni fluides ni maitrisées. Ca pue l'amateurisme. On dirait un projet de fin d'études pour le bac option cinéma. Il n'y a rien de plus à ajouter, c'est juste hideux. Et ça me fait très mal de dire ça, parce que j'en attendais beaucoup.

C'est une des pires déceptions de ma vie et l'accès aux 2 musiques des vidéos et aux quelques artworks ne changeront rien.

Je suis conscient du génie dont McGee peut faire preuve, et des efforts fournis pour réaliser Otherlands. Mais là, non, c'est trop. On ne peut pas proposer 13 minutes de vidéo moche après 2 ans de travail et un kickstarter largement financé.
De même que certains ont renié Link Faces of Evil ou World of Gamelon, de même que certains ont renié Indiana Jones 4... Je renie Alice Otherlands. Non, pour moi, Madness Returns n'a pas de suite. Et n'en aura probablement jamais.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 4097 fois
5 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Yuan Cloudheart Alice: Otherlands