Une Histoire d'indépendance

Avis sur Anne with an E

Avatar Lonnie Machin
Critique publiée par le

Anne est une série canadienne que je recommande à tou-te-s.

L'histoire prend place dans le Canada de la fin du XIXe siècle et nous fait suivre Anne, une jeune orpheline adoptée par un frère et une sœur de la petite bourgeoisie (enfin c'est un grand mot, leur situation économique est plus qu'instable mais disons qu'iels possèdent des terres, et un garçon de ferme) dans leur ferme de Green Gabbles.

Autant dire que la première des forces de la série est ses personnages, tou-te-s passionnant-e-s de par leurs différences, leur particularités et la vie qui s'en dégagent. Celleux-ci sont d'autant plus illuminé-e-s par la présence en second-plan de bourgeois-es mort-e-s dans l'âme qui ne vivent que dans l'hypocrisie et la réduction de l'autre.

Mention spéciale à Anne, personnage attachant et atypique qui nous invite à l'évasion, l'imagination mais aussi à l'indépendance et l'autonomie car elle est le symbole d'une jeunesse féministe de plus en plus présente.

Et en effet un autre très bon point de la série est la reconstitution du XIXe et tout ce qu'elle nous dit aussi de notre monde sans tomber dans les anachronisme. L'on voit d'autre un monde où le féminisme s'installe lentement dans les consciences ( au même titre que l'anti-féminisme d'ailleurs.. ), où la classe ouvrière mute lentement en classe des services ( avec l'émergence et l'explosion du secteur tertiaire ) et où la religion est critiquée ( via le personnage du pasteur, réactionnaire au possible) tout en étant très présente dans les esprits. Ce ne sont que des exemples du propos dégagé par l’œuvre.

En somme, Anne est une ode à la vie, à la liberté et à l'humain; pourtant sans cesse aliéné par la société capitaliste.

(Critique n'évoquant que la première saison)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1979 fois
13 apprécient · 1 n'apprécie pas

Lonnie Machin a ajouté cette série à 5 listes Anne with an E

Autres actions de Lonnie Machin Anne with an E