Assassination et Classroom dans le même titre, ça en jette.

Avis sur Assassination Classroom

Avatar La Veine
Critique publiée par le

Dans la famille mangas, je cherche le... Eh non, si vous pensez que Assassination Classroom était un manga cliché que l'on pouvait désigner avec un simple mot, c'est raté. Vous savez, quand on cherche un animé, on est toujours à la recherche de celui qui sera pour nous une véritable bouffée d'air frais. C'est le cas de ce dernier. J'avoue avoir regardé cet animé sur un coup de tête pur et simple. Je voulais juste passer du bon temps et ils ont réussi. Assassination Classroom est cet animé qu'on pense débile aux premiers abords à cause de l'ambiance et des thèmes qu'aborde l'animé. Puis petit-à-petit, sans s'en rendre compte, on enchaîne les épisodes, et quand on arrive à la fin, on se dit : " C'est fini ? ". Aujourd'hui, on cause de Assassination Classroom, ma première surprise de cette année 2015.

Alors.. L'histoire se passe à une époque récente, dans un collège du nom de Kunugigaoka. ( J'avoue avoir cherché sur Internet. ) C'est là que les élèves de ce collège ainsi que toute la population vont être témoin de la destruction partielle de la Lune. L'astre lunaire n'était plus qu'un croissant de lune permanent. C'est dans la classe 3-E, la pire du collège, que vont se dérouler des choses incroyables. Pourquoi donc ? Car le responsable de la destruction de la Lune devient le professeur principal de la classe 3-E. Ce dernier se révèle être une entité de couleur jaune dotée de tentacules et d'une tenue typique d'un professeur. Une tête ronde avec un sourire fixé sur cette dernière. Le gouvernement entre lui-aussi dans cette classe en disant : " Votre mission est de le tuer. " Oui, la classe 3-E composée d'enfants de 13-14 voire 15 va devoir se corrompre littéralement à l'assassinat de ce type. " Sinon, il détruira la terre comme il l'a fait avec la Lune. En échange, vous aurez une récompense égale à 10 milliards de yens. " Je passe un peu la partie d'après... Le type devient leur professeur principal sans aucune raison particulière, il affirme avoir toujours voulu être professeur. Les élèves le baptisent donc " Koro-Sensei " qui vient du mot " Tuer ". C'est à cet instant que la classe 3-E devint une classe d'assassinat. Nous suivons donc Nagisa Shiota, le " protagoniste " de l'histoire. ( Mais nous y reviendrons plus tard. )

Koro-Sensei a quelques facultés plutôt étonnantes : Il peut se déplacer à Mach 20 ( 20 fois la vitesse du son, c'est du lourd. ), toutes les parties de son corps peuvent se régénérer après quelques secondes, il faut donc lui porter un coup fatal ou créer un piège pour le tuer. La classe 3-E s'équipe donc en conséquence grâce au gouvernement qui leur donne des armes faîtes spécialement pour tuer Koro-Sensei. Des couteaux spéciaux, des balles particulières... Tout est prévu.

Ce que j'en pense de ce début d'animé : C'est surprenant. Koro-Sensei a détruit la Lune, un putain d'astre grâce à une vitesse de Mach 20 et ce type veut devenir le professeur principal de la classe 3-E juste parce qu'il a envie. Dans ma tête, je me disais " W-T-F ". Les élèves sont soumis à cause de la fameuse récompense de 10 milliards de yens. L'avidité de certains élèves est bien amenée. Le côté " invincible " de Koro-Sensei est présent et très bien intégré. Oui, cet animé est totalement what the fuckesque. Si vous cherchez un sens à cet animé et que vous commencez à poser votre cerveau à côté, je vous conseille de le garder encore un peu. Ce n'est pas pour rien que j'ai qualifié ce début de " surprenant ".

En effet, la classe commence à s'habituer et un nouvel élève est arrivé. Il se nomme Karma. Ce dernier fut le premier à blesser Koro-Sensei, provocant la surprise unanime. C'est à partir de là que les choses sérieuses commencent : Les élèves utilisent des stratagèmes de plus en plus sournois, etc... Il faut savoir que la classe 3-E n'a pas que Koro-Sensei en tant professeur. Ce dernier se limite à enseigner les matières telles que les mathématiques ou le français, entre deux tentatives d'assassinat. Karasuma, un haut-gradé du gouvernement, leur enseigne des techniques de combat pour améliorer leur vélocité et, peut-être, pouvoir réussir à tuer Koro-Sensei. Nous avons enfin Irina, une assassin de renommée, qui leur apprendra l'anglais... Non, pardon, elle leur apprendra comment distraire l'ennemi grâce à plusieurs techniques d'approche, etc... Oui, cet animé n'a aucun sens pendant les 14 premiers épisodes, mais il faut noter quelques trucs vraiment intéressants. Souvent, les épisodes se clotûrent par un discours pédagogique de Koro-Sensei amené d'une manière parfaite, souvent pour faire une morale quelconque que j'ai beaucoup apprécié. Tous les épisodes soulèvent plusieurs facettes de l'enseignement qui nous étaient inconnus jusque là. Pourtant, ces discours pédagogiques n'ont aucunement la prétention de trancher un quelconque débât ou d'apporter une réponse à un dilemme plus ou moins classique. Oui, c'est ça que j'adore dans cet animé. C'est que Koro-Sensei tient une morale des plus incroyables à chaque fin d'épisode, et juste pour ça, ça vaut le coup de regarder le tout. Une autre chose à soulever qui est particulièrement intéressante, c'est que l'animé retranscrit très bien une ambiance très joyeuse alors que les thèmes principaux de l'animé sont quand même la mort et l'assassinat, tout ceci dans un univers enfantin. Et c'est parfaitement mené. Rien que les openings nous montre à quel point le travail a été fait aux petits oignons. Ils n'ont absolument rien négligé. Et pour moi, c'était une grande première.

Bref, l'animé s'étend de plus en plus, une intrigue commence à se mettre en place après une bonne dizaine d'épisodes. La progression des élèves dans le domaine de l'assassinat est remarquée mais pas que. Car qui dit classe dit examen. Effectivement, depuis que Koro-Sensei est leur professeur principal, les notes de la classe 3-E, qui est pourtant la pire classe du collège car elle a été isolée dans un endroit désert, ont augmenté de façon systèmatique. Encore une fois, cet animé m'impressionne. Les grasphismes de l'animé sont tout à fait acceptables, voire plus que raisonnables. Le fan-service d'Irina est complètement trollesque car même les élèves l'appellent " Pouf-Sensei ", c'est pas peu dire. Mais ce n'est pas pour ça qu'Assassination Classroom n'a pas de défauts.

  • Pour les amateurs d'animé d'action/aventure, vous aurez beaucoup de mal à tenir avant d'avoir dépassé la dizaine d'épisodes car l'animé met en place tout son petit monde merveilleux, il faudra donc s'armer de patience.

  • Les épisodes sont parfois répétitifs au début ce qui provoque parfois de l'ennui. Entre certaines répliques qui reviennent, etc... On se lasse parfois.

Quoi d'autre..? Ah oui, TOUS les personnages ont au moins le mérite d'être un minimum développés. On est obligé de pouvoir s'identifier à au moins un personnage est ça, c'est que du bon. Après avoir passé la dizaine d'épisode, l'animé nous tient bien en haleine même si les cliffhanger sont rares. L'animé privilégie des fins fermées avec une morale des plus mémorables. Parlons un peu du héros... Nagisa Shiota. Ce héros n'est pas cliché et pourtant, il l'est indirectement. C'est le protagoniste qui n'est pourtant considéré que comme un personnage secondaire. Il ne sert à rien avant une bonne quinzaine d'épisode. Ce héros est même un peu caricatural à cause de son prénom " Nagisa " qui est un prénom féminin connu au Japon. Ceci accentue l'image " fragile ", " victime " de Nagisa. Oui, ce héros timide est dans un animé d'assassinat. Et ça, c'est complètement parfait de mon point de vue. Ce héros n'a rien à voir, il n'essaye que très rarement d'assassiner Koro-Sensei, il est complètement inutile. Et pourtant, vous verrez que vous adorerez ce personnage à la fin de l'animé. Le développement du personnage, l'engouement autour de lui... Autant le dire, j'ai adoré.

En définitive, Assassination Classroom est une vraie bouffée d'air frais ainsi qu'une énorme surprise. C'était la première fois que je voyais un animé comme cela et je me sentais assez réticent au début mais la claque que m'a foutu cet animé à vite remis les choses au clair. Les personnages sont attachants pour la plupart, Karma est badass, Koro-Sensei est juste un personnage énorme et les autres ne sont pas en reste. Cependant, il reste encore quelques défauts à corriger même si certains ont sûrement été voulus et prévus pour créer ce sentiment de surprise.

Assassination Classroom est un bon animé, un vrai. Si vous ne l'avez pas vu, mettez en pause votre épisode de One Piece, Fairy Tail ou Naruto et venez voir cette petite perle. Vous ne serez pas déçu.

Non mais sérieusement, qui n'a jamais rêvé d'une classe comme celle-ci ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 11940 fois
39 apprécient · 3 n'apprécient pas

La Veine a ajouté cet anime à 1 liste Assassination Classroom

Autres actions de La Veine Assassination Classroom