Animaux exotiques, pouvoir et violence : combo gagnant pour une émission de télé-réalité !

Avis sur Au royaume des fauves

Avatar Point-virgule
Critique publiée par le

A force d'en entendre parler (et de voir passer des photos incongrues de mignons bébés tigres accompagnés d'un mec au look casquette-mulet), j'ai fini par regarder cette série. Et soyons honnête, j'ai enchaîné les 5 premiers épisodes, à la faveur du temps long offert par le confinement. 5 épisodes jusqu'à ce que je laisse enfin du temps à mon cerveau pour prendre du recul et réaliser dans quoi je m'étais laissée paresseusement entrainée.

Pour faire court, si jamais vous n'êtes pas encore au courant du pitch : ce documentaire (en 7 épisodes) retrace le conflit qui oppose Joe "Exotic", propriétaire d'un zoo qui accueille quelques 230 tigres, des ours et des crocodiles, et Carole Baskin, à la tête d'une réserve pour les fauves et fervente militante de la lutte pour l'interdiction de la possession d'animaux exotiques aux Etats-Unis. Autant vous dire que l'histoire est du pain béni pour les producteurs : la réalité dépasse largement la fiction tellement les rebondissements sont nombreux, les personnages tous plus fous les uns que les autres, les scènes oscillent entre le loufoque, le glauque et le spectaculaire... Bref, tous les éléments pour titiller la curiosité et faire une "bonne" série Netflix.

Et c'est bien ce que je reprocherais à cette "docu-série". On nous offre un véritable show, un spectacle, avec une construction narrative qui joue sur le suspense pour bien tenir le téléspectateur en haleine. Malheureusement, il semblerait que les réalisateurs aient tellement pensé à l'audience qu'ils en oublient de traiter vraiment les sujets de fond : la maltraitance des animaux, la mégalomanie et la dangerosité des personnes présentées, le machisme bien prégnant... Autant de thèmes qui sont montrés sous forme de divertissement, sans aucune critique, voire même - pire ! - qu'on nous présente presque sous un angle sympathique ! Bah oui, ce Joe avec sa personnalité flamboyante, son histoire personnelle triste, finit par nous faire plus pitié qu'autre chose. Et on rigolerait presque de ces pitreries. Mais quelles pitreries ? Entre autre, des menaces ouvertes envers son ennemie jurée et pas des moindres : se filmer en train de tirer une balle dans la tête d'un mannequin censé représenter cette fameuse Carole ou encore une simulation d'agression sexuelle... Et il semblerait que Joe ne soit pas le seul à vouloir nous faire détester cette femme. Le 2e épisode de la série est consacré à donner la parole à ceux qui pensent que Carole a tué son mari pour récupérer son argent (sans aucune preuve) (mais c'est bien connu que les femmes sont toutes des êtres cupides) et oui, au bout de 45 minutes, on finit par penser qu'elle est aussi folle que les autres personnes de la série et qu'elle a donné le corps de son ex-mari à manger à ses tigres. Pourquoi nous orienter dans cette direction ? Parce que c'est romanesque et que ça donne encore plus de piment au spectacle ! Mais accuser quelqu'un sans preuve, il me semble que ça s'appelle de la diffamation. Ajoutons à cela qu'elle est présentée de la même manière que les autres propriétaires de zoos : son parc accueille des visiteurs et les animaux n'ont pas l'air d'avoir de meilleures conditions de vie qu'ailleurs... Dommage pour une militante de la cause animale ! Sauf qu'à aucun moment, on nous explique vraiment sa démarche et que, par exemple, il est très difficile voire même impossible de réintroduire des félins dans leur habitat naturel (d'où le fait qu'ils restent dans cette réserve). Cela discrédite donc Carole et la ramène au même niveau que les autres : des personnes assoiffées de pouvoir et complètement folles. Or il est bizarre (et à mon sens dangereux, c'est bien ça qui me fait juger sévèrement "Tiger King") de présenter au même niveau une militante pour la protection des animaux et des mégalos qui utilisent les bébés tigres pour le business et des services sexuels...

L'idée du documentaire était vraiment intéressante : le trafic d'animaux exotiques doit être dénoncé. Dommage que les idées de fond ne soient finalement pas abordés et que la série se consacre au sensationnel. Vous pouvez en regarder des extraits si jamais vous voulez vous rappeler la folie de notre monde et de la bêtise humaine. Mais ce programme n'est rien d'autre qu'un produit de notre société du spectacle, il n'a pas plus d'intérêt qu'une émission de télé-réalité.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 936 fois
18 apprécient · 6 n'apprécient pas

Autres actions de Point-virgule Au royaume des fauves