BOSS, UN MAIRE QUI EN A UNE BONNE PAIRE

Avis sur BOSS

Avatar EndOfLine
Critique publiée par le

Voilà, pour moi, la principale nouveauté intéressante de la rentrée 2011 au coté de Homeland. Elle est, par contre, beaucoup moins exposée car sur la chaîne moins prestigieuse Starz (connue, ou pas, pour l'horrible Spartacus qui a, malgré tout, une solide fan base). Elle a quand même quelques noms pour faire parler d'elle dont Gus Van Sant, producteur et réalisateur du pilote, ainsi que le grand retour de Kelsey Grammer, que j'ai personnellement découvert avec cette série. Bon, quand on regarde le cast on se rend compte qu'il y a aussi une ex Beverly Hills mais c'est déjà moins intéressant. Le show s'intéresse à la vie politique et personnelle d'un maire de Chicago fictif, Thomas Kane alias Kelsey Grammer.

J'ai déjà plus ou moins vendu la mèche dès le départ, j'ai vraiment apprécié. Plusieurs bonnes raisons à ça, la 1ere qui devient vite évidente et ce, dès la scène d'ouverture du pilote, c'est l'incroyablissime Kelsey Grammer. Ça faisait bien longtemps que je n'avais pas été autant absorbé par un personnage et l'interprétation viscérale de l'acteur y est pour quelque chose, entre félures, cynisme et badassitude jouissive. Ensuite, la politique est abordée de manière très sérieuse mais elle n'est souvent qu'un prétexte à l'interaction subtile des personnages, les enjeux dramatiques sont parfaitement en place et les personnages secondaires sont aussi très bons. C'est donc, avant tout, une série de personnage et la politique est la toile de fond qui motive leurs différents choix et aspirations, qui conduisent souvent à des conséquences douloureuses. L'ensemble est donc très divertissant tout en gardant un ton proche des séries HBO. Les différents rouages politiques évoqués n'en sont pas moins intéressants et parfaitement gerbants et la mise en scène mi-documentaire, mi-ciné indé, rend le tout parfaitement crédible.

La série porte parfaitement bien son nom, et elle mérite d'être regardée rien que pour Kelsey Grammer, juste hallucinant. Pourtant, elle a bien d'autres qualités, entre sa toile de fond politique parfaitement exploitée pour mettre en avant les différents ressorts dramatiques, ses retournements de situation savamment orchestrés, sa mise en scène classieuse et une galerie de personnages fascinants, qui constitue surement une des principales raisons pour laquelle on aime autant les séries.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 845 fois
5 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de EndOfLine BOSS