👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Je viens de terminer ce petit animé plutôt pas piqué des hannetons mais pourtant je suis toujours autant dans le flou qu'après le premier épisode.
Oui, cet animé est bon. Que ce soit le caradesign exquis, les décors qui ont un côté peinture à la Jean Monnet, ou le côté intrigue policière fantastique (thriller) : on peut clairement dire que c'est du bon néanmoins on peut aussi clairement dire qu'il y a des ratés.

Ce dont je suis le moins fan ici, c'est comment l'intrigue et le mystère est amené à être développé. L'animé nous maintient bien dans le flou sur plusieurs aspects mais sur d'autres nous sors des éléments plutôt invraisemblable. On a un côté incohérent qui est persistant durant toute la saison et c'est vraiment dommage.
Non un programme de la police qui permet de traquer les déplacements d'un individu dans une salle de bal (qui prend en compte des facteurs tel que le cadre, le type d’événement, la disposition du buffet, de la salle, les irrégularités de ceux qui vont aux toillettes, de ceux qui sont mal garé ou je ne sais quoi... tellement d'élément) ne peut pas servir à retrouver une voiture disparue. Non un génie comme on en voit rarement surpassant plus de 99% de la population ne prend pas de tel raccourci dans ses raisonnements. Et encore non un gars aussi doué qu'un inspecteur corrompu ne loupe pas son coup quand il veut abattre quelqu'un avec un couteau. Et je pourrai continuer comme ça pendant des lignes et des lignes. Certains éléments ne sont que détails mais pris dans cet ensemble bancal ça passe pas.
Rajouter à ça que les personnages bien qu'attachant et plutôt bien construit ne sont pas du tout empathique. Je sais pas si il n'y a que moi qui est ressenti ça mais j'ai absolument pas eu peur de les voir mourir, aucun d'eux ne m'a fait ressentir une certaine émotion. La seule émotion que j'ai eu c'est ma bite qu'il l'a eu : la gaule monumentale que m'a donné les graphismes dans le premier épisode et la qualité de l'opening. Sinon éventuellement le dégoût vis à vis du professeur. Sinon rien, nada.

Le côté fantastique est bien amené et permet de placer une intrigue entre enquête policière à la Luther et combat fantaisiste et ça c'est vraiment bien. On se demande durant le début de l'intrigue la relation et ce que sait l'inspecteur. On est amené a essayer de démêler l'histoire enrichit par les épisodes. J'ai apprécié ce côté là. Néanmoins (le retour), j'ai trouvé la fin du côté des machins volants avec des couteaux à la place des membres brouillon et pas trop explicative d'où mon flou d'après-visionnage, 12 épisodes c'est trop court pour exploiter une double intrigue. Celle du côté des humains est la fin logique ni plus ni moins.

Au final, c'est dans l'ensemble un bon animé qui reste regardable. J'ai apprécié le visionner. C'est dommage qu'il se cantonne à faire du regardable en prenant des raccourcis (encore une fois 12 épisodes c'est trop court pour autant d'action, on a pas le temps de créer un lien avec l'univers) car en soi je trouve le concept très bon et sans comparatif dans sa double universalité. Maintenant la question que je me pose c'est : Es qu'au final le thriller sans le côté fantastique n'aurait pas suffit à faire une bonne oeuvre ?

Binocle
7
Écrit par

il y a 4 ans

3 j'aime

1 commentaire

B: The Beginning
Liehd
8

Darker than B

Dans la catégorie prolifique des animés-shaker (comprendre : ces animés qui se contentent de prendre des oeuvres connues, de les coller dans un shaker et de mixer pour en faire un smoothie, une sale...

Lire la critique

il y a 4 ans

8 j'aime

4

B: The Beginning
BlackHunter17
9

Zeppole de Saint-Joseph

Cet anime est un mélange entre Psycho Pass pour le coté futuriste, mystère et psychologique, Zankyou no terror pour le coté euh je sais pas mais vous verrez il y a pas mal de similitudes et enfin...

Lire la critique

il y a 4 ans

6 j'aime

B: The Beginning
Bastral
5

Bof the beginning

B: The Beginning nous raconte l’histoire d’une équipe d’investigation dans un pays imaginaire, aux prises avec un tueur aux pouvoir surnaturels et une mystérieuse organisation. Ce pitch est...

Lire la critique

il y a 4 ans

5 j'aime

Assassin's Creed
Binocle
6

Grand public dans la visée.

Une adaptation ambitieuse ! Voilà ce que je pensais voyant dans l'horizon l'arrivée de ce film. Tiré de la légendaire série de jeux vidéos d'Ubisoft, ce film avait pour credo de retranscrire sur la...

Lire la critique

il y a 5 ans

4 j'aime

B: The Beginning
Binocle
7

Sans comparatif

Je viens de terminer ce petit animé plutôt pas piqué des hannetons mais pourtant je suis toujours autant dans le flou qu'après le premier épisode. Oui, cet animé est bon. Que ce soit le caradesign...

Lire la critique

il y a 4 ans

3 j'aime

1

Darling in the FranXX
Binocle
7

Pacific Rim pour ado en détresse

Au vu des réussites plus qu'éloquente de Darling in the Franxx, je me suis enfin décider à suivre la hype. Des hypes j'en ai vu dans ma longue carrière d'amateur d'œuvre audiovisuelle, mais là Zero...

Lire la critique

il y a 4 ans

2 j'aime