C'était mieux avant

Avis sur Batman

Avatar Watchful
Critique publiée par le (modifiée le )

La série animé Batman, en plus d'un design original et d'une animation assez fluide, peut se vanter d'avoir une véritable histoire sans avoir une continuité ou un fil rouge à suivre au travers de chaque saison, tout en conservant un qualité continue.

D'ailleurs, cette série a reçu de nombreux prix, pour sa musique mais aussi pour certains épisodes qui resteront dans les mémoires de chaque fan de Batman, les plus noirs étant ceux en deux parties racontant les origines de "Clayface", et "Double-Face", les préférés du créateur, Bruce Timm, dont il reprendra la recette à succès et en modifiant l'histoire dans son épisode de "Batman : Black and White". La version française est d'une très bonne qualité, ce qui devient rare sur un dessin animé aujourd'hui, aussi faudrait-il préciser qu'il vaut mieux montrer à un enfant d'aujourd'hui ce qu'est la véritable animation avec cette série. Surtout si on la compare avec la plus récente, "Beware Batman", qui a voulu rester fidèle au design de cette série culte mais reste particulière par sa 3D trop lisse. Tout ça pour dire, que depuis cette série aucune autre centré sur Batman ne l'a égalée.
Elle reste culte par la création de personnages, la plus connue étant "Harley Quinn", créé par Paul Dini, le meilleur scénariste sur la série. Dont il raconte les origines dans un numéro spécial (en comics VO) intitulé Mad Love, qui sera adapté dans la série qui reverra les costumes des personnages et mettra en scène la Bat-Family et non plus uniquement le chevalier noir (voir l'article, "Batman : The New Adventures".)
Cette série à succès a l'avantage de pouvoir être regardé à tout âge, faut-il encore avoir la prouesse de différencier une bonne histoire d'une mauvaise, ce qui n'est plus donné à tout le monde aujourd'hui.

Certes, aujourd'hui, l'on peut trouver l'animation lente, et c'est d'ailleurs pour cela que le scénario des épisodes est important, et que l'on ne doit pas uniquement se limiter aux apparences, car la série a fêté ses 20 ans, et pourtant, elle est encore diffusé, malgré les défauts que l'on pourrait lui trouver aujourd'hui. Il faudra penser, un jour, à parler à un producteur et lui dire qu'un bon dessin animé n'a pas besoin de 3D ou autre moyen dégueulasse qui ferait l'effet d'une explosion de merde en pleine tronche, mais qu'il vaut mieux payer un scénariste et un bon designer plutôt que vouloir révolutionner l'esthétique et la qualité visuel, surtout quand on voit le résultat final... je ne parle pas forcémment de "Beware Batman" car c'est une série qui avait un potentiel incroyable, mais qui a été mal exploité. Après je me fais peut-être trop vieux, et pourtant je ne pense pas l'être, cependant, je reste sur l'idée que "Batman La série Animée" reste, et restera jusqu'à preuve du contraire, ou au retour de Bruce Timm sur une série Batman (sans 3D), la meilleure série de super-héros.

Quand je montre cette série à un gosse d'aujourd'hui et qu'il me dit "C'est mieux les tortues ninja", je me dis qu'il ne sera pas trop perdu et qu'il comprendra plus tard, mais je ne peux m'empêcher d'éprouver un petit peu de colère, ce n'est qu'un enfant, et il ne voit pas le potentiel de cette série incroyable, et il a ses propres héros.
Peut-être est-ce la peur de l'heure à laquelle, nous les gosses des 90's, nous devons ranger nos jouets et dire adieu aux heures passés devant la télé avec nos héros préférés ? Je n'en sais foutre rien, mais une série comme celle là ne peut pas rester un simple souvenir, et comme je l'ai dit, elle est encore diffusé, et ça donne espoir.

Je vous ai fait une petite sélection d'épisodes qui m'ont particulièrement marqués :

_ "Double Jeu" (Two-Face) : L'une des meilleures histoires, et des scènes les plus emblématiques. Une superbe histoire de Double-Face, assez terrifiante, et le développement du personnage n'aidera pas à vous réconforter. On remarque là, l'un des grands talent de la série, celle de faire peur aux adultes et donc de les accrocher à la série, sans vraiment terrifier l'enfant, qui par son regard, ne voit que son héros cherchant à combattre le crime.

_ "Le plastiqueur fou" (Beware the Gray Ghost) : Un épisode que j'ai vu, revu et re-revu et que je reverrai. Un épisode qui transforme Bruce Wayne en l'enfant que l'on est à l'actuel moment où l'on regarde cet épisode et où l'on découvre son héros tel que nous, nous voyons Batman (pour faire plus simple, c'est le "Batman" de "Batman"). On pourra dire que le "méchant" est peu charismatique, mais l'aventure mené par les deux personnages est d'une splendeur tel, qu'au final, j'ai toujours passé un bon moment et pouvoir voir la nostalgie de mon héros tel que je la ressent aujourd'hui.

_ "Heureux comme un poisson dans l'eau" (The Laughing Fish) : La folie du Joker est étudié sous toutes ses formes, de son humour délirant, à l'horreur, jusqu'à un final violent. Un personnage délicat se trouve être ici fidèle à sa folie, non pas idiote, mais est un résultat parfait du mélange entre le délire et la réflexion d'un plan suivi à la lettre, jusqu'à l'intervention d'un imprévu qui laisse la folie le submerger, le type de folie prenant possession de lui étant totalement aléatoire des catégories étudiés, qui se retrouvent dans son plan. Une histoire très réfléchit, signé Paul Dini.

_ "Harley et Ivy" (Harley and Ivy) : Toujours de Paul Dini, c'est loin des complications, mais d'un scénario léger, sans être pour le moins inintéressant, auquel l'on s'attarde. Le duo du crime, Le Joker et Harley ne se supportent plus, Harley prend ses bagages et part en solo, jusqu'à la rencontre avec Ivy qui deviendra sa meilleure amie, c'est alors la création d'un nouveau duo. Cette histoire est basé sur ce nouveau duo féminin, laissant à Batman, presque un rôle secondaire. L'humour est roi, mais ne délaisse en aucun cas, l'esprit naturellement sombre de la série.

_ "La Quête du Démon" (The Demon's Quest) : Inspiré (très inspiré) de l'oeuvre originale de Dennis O'Niel "Le Fils du Démon", c'est une adaptation très fidèle de l'oeuvre d'un auteur remarquable du milieu du comics que nous regardons. Robin a été kidnappé, la fille de Ra's Al Ghu'l également, il s'agit des même kidnappeurs, Batman suit alors l'un de ses plus grands ennemis. Je parle d'adaptation très fidèle, même si elle a du être remanié pour un plus jeune public, seul un passage a été modifié, mais je n'ai pas du tout trouvé cela gênant.

_ "Baby-Doll" : On retrouve (encore) Paul Dini au scénario de cet épisode incroyable. Très drôle à l'origine, et très original, mais au final, on est pris par la folie de cette jeune femme piégée. Une grande comédie policière-dramatique en 25 minutes.

_ "La Journée d'Harley" (Harley's Holiday) : Toujours Paul Dini au scénario (un génie, je vous dit), qui garde cette habitude de faire passer au premier plan l'un de ses personnages favori, qui est aussi sa plus grande création, Harley Quinn, dans lequel, celle-ci tente désespérément de s'insérer dans le monde réel qu'elle découvre. S'en suit une succession de quiproquos incroyables qui amènent à l'une de mes courses poursuites préférés. Dini a toujours des idées incroyables lorsqu'il s'agit de personnages féminins et il nous le prouve par cet épisode, que je trouve meilleur que "Harley and Ivy".

Bref, je pourrais vous conseiller de nombreux autres épisodes, je pourrais vous dire que toute la série est de bonne qualité, mais je ne me sens pas de taille à faire une critique, même si rapide, des 85 épisodes qui composent cette série merveilleuse.

*Générique de Fin*

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1012 fois
7 apprécient

Watchful a ajouté ce dessin animé à 7 listes Batman

Autres actions de Watchful Batman