Confus, malsain et tellement juste.

Avis sur Beastars

Avatar Guilol36
Critique publiée par le

Alors, n'ayant pas lu le manga je vais principalement parler du scénario. Dans cet esprit, je vais tout de suite évoquer le graphisme irréprochable de l'animé, je n'aime pas la 3D habituellement mais ici ça ne m'a posé aucun problème. Il y a des tentative de réalisation très intéressante, découpage de plans pour voir évoluer différents points de vues, les musiques colle très bien à l'ambiance et je les ai apprécié, particulièrement le générique qui est excellent. le doublage VF est très plaisant de bonne voix, bien joué, bien doublé, un grand bravo.

Maintenant je vais pouvoir aborder le scénario. Je le trouve très bon, partant d'une idée très simple l'auteur en est venu à traiter des sujets on ne peut plus complexe mais je suis très gêné. En dehors des conventions du shonen et des histoires d'amour se trouvant dedans (que je trouve horrible) ce qui me tracasse c'est le message et le sous-entendu que j'ai fais malgrès moi. La taille de Haru comparé à celle de Legosi me trouble et me fait penser à une relation pédophile. Etant un amour "impossible" comme énormément d'autres histoires je me demande si cette nature de carnivore ne serait pas une métaphore de la pédophilie. Il y a dans l'animé de nombreuses allusions à des pulsions inacceptable au yeux de la société, la différence de taille entre les protagonistes "elle est tellement petite", les magasines pornos sensé l'aider à contrôler ses pulsions jugé perverses, "sa petite voix d'enfant", tout est là pour rappeler une relation adulte-enfant. C'est dérangeant dans le sens où Légosi se victimise sans cesse d'être quelqu'un d'ignoble (ce qui est un autre problème) et où on serai bien tenté de prendre son partie, or je ne veux pas d'un animé qui me ferai comprendre un acte criminel.
Mais bien sûr qu'il est dit qu'elle a 18 ans (et lui 17 en plus) mais si l'auteur parle de ça, je suppose que ce ne sera pas autant assumé. Peut être ai-je des préjugés puisque c'est une oeuvre d'origine japonnaise et qu'il me semble que leur conception de la pédophilie n'est pas la notre. Donc je garde cette idée dans un coin de ma tête et dites moi ce que vous en pensez. Bref d'autres problèmes comme la dimension entre les genres, Haru est considéré comme une "traîné" et le héro la juge là dessus (c'est dégueulasse) et il y a une explication sur le pourquoi elle couche avec tant d'homme (parce qu'il faut une raison, je suppose ?). Il y a un rapport de domination fortes entre homme-femmes même outre les interactions inter-espèces et bien sûr pour finir c'est le héro qui sauve la frêle jeune femme des griffes de méchant lions, avant qu'elle ne se fasse violer. Son consentement étant balayer quelques minutes plus tard dans l'hôtel lorsqu'elle se trouve avec lui "tu peux me manger ou me faire l'amour si tu veux" ehhhh ouais... si tu sauve une femme (ce qui n'arrive pas) elle te dois au moins du sexe au pire une petite bouché ? (rigolez) Mais ce qui rend ceci confus dans mon esprit c'est qu'il y a de nombreux messages qui tendent vers une certaines égalité entre les sexes et je pensais même à l'épisode 1 qu'il s'agissait du message principale. Peut être suis-je encore dans l'erreur ?
Le héro est bien à suivre car il est respectueux, sympathique et intelligent. Il nous mène dans sa réflexion à peut-on surpasser sa nature ? La réponse est évidement oui (mais avec beaucoup d'efforts) et c'est beau. Même si ça peut paraître évident pour beaucoup, ça fait toujours du bien de le rappeler que personne n'est né fronciérement mauvais et qu'on peut dépassé les conditions fixé par un corps ou une société. Cependant je reviens sur le fait qu'il se culpabilise sans arrêt, se prend pour un merde, joue les drak "je suis trop triste, personne ne m'aime" ce qui en fait un personnage attendu et bê-bête.
Les relations entre les personnages et les pensées sont très importante et je dois le dire assez bien mené. Ils sont tous intéressant à suivre et marque une vie à part entière de l'intrigue principale pour se laisser développer seul (c'est pas des figurants !).
Pour conclure brièvement c'est à des moments très justes à propos de sujet profond traité à la perfection et à d'autre qui nous ramène à un côté imbécile de l'oeuvre, l'animé ne cesse de s'opposer ce qui le rend confus et malaisan à certains passages. Il s'agit tout de même d'un bon animé que je conseillerai.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1420 fois
3 apprécient

Autres actions de Guilol36 Beastars