I wanna believe in Believe

Avis sur Believe

Avatar Gwangelinhael
Critique publiée par le

J’attendais cette série avec impatience, la rencontre entre Alfonso Cuaròn et JJ Abrams, franchement ça envoie du lourd sur le papier non ?
Alfonso Cuaròn le réalisateur encensé de Gravity, le réal du fils de l’homme » et de Y tu Mama tambien
JJ Abrams, ce n’est plus un homme, c’est la coqueluche d’Hollywood ce mec et ce, depuis qu’il changeait les perruques de Jennifer Garner, c’est dire si ça date.

Le pitch parle d’une fille qui a des pouvoirs surnaturels. Je sens des larmes de jouissance qui coulent le long de tes joues, lecteur, et je te comprends. Si je n’étais pas si Homme, ça me ferait peut-être la même chose.
Et moi qui aime le surnaturel, j’ai la lèvre tremblante à l’évocation de l’acteur qui jouera le vilain : Kyle MacLachlanDale Cooper lui-même.
J’ai la gorge noué par l’émotion.
Et que se passe-t-il ensuite ?

Ressaisissons-nous.

Et bien quand je commence à faire une recherche chez mes cousin d’Amérique pour recevoir une VHS des premiers épisodes traduits sur papier je m’aperçois que le public bouderait la série…

Quoi ???

C’est quoi cette première puissance mondiale qui bouderait une série qui s’annonce GENIALISSIME (et le mot me parait faible) ?

Elle est arrêtée au bout de 13 épisodes.

Je fonds, je choie, je chute, je tombe, je syncope, ma terre s’arrête de tourner, mon atmosphère s’évapore (ça, ça ne veut rien dire…)

Bô est morte

Tate est exécuté

Winter is not coming, Winter is reparting, la queue entre les jambes

Bref, il n’y aura pas de saison 2, chienne de vie, pute-borgne de déception.

Que s’est-il passé ?

Petit analyse

Le scénario accumule les poncifs et les invraisemblances. C’est vrai ! Mais ce n’est pas la première fois qu’on nous fait ça aux USA.

Les scénarios sont un peu légers avec une histoire par épisode, c’est vrai !
Mais en usant de cette technique les experts font 15 saisons.

On dirait un peu Le Caméléon qui aurait été mixé avec Le Fugitif… On dirait que la série c’est trompé de décennie voire de siècle mais ce n’est pas grave.

La petite fille est excellente, elle joue très bien, elle est adorable et les relations avec le fugitif ne sont pas complètement inintéressantes.

Les seconds rôles prennent de l’épaisseur, les personnages sont très sympas. Skouras, même si on sait qu’il est méchant est ambiguë, j’adore Channing mais, je me répète, interprété par Johnny Sequoyah (ça ne s’invente pas un nom comme ça) est vraiment craquante, elle porte la série sur ses naïves épaules.

Et pourtant on le sait que JJ Abrams a du mal au début… qui aurait parié de l’intérêt de Fringe au bout de 13 épisodes ? Pas moi, je me forçais à regarder et mes potes avaient lâchés. Lost m’a plu à la fin de la saison 2, je crois et j’attends toujours l’intérêt de Persons of Interest

On aurait pu donner une chance de devenir captivante à cette série sympathique et à sa jeune actrice de 11ans aux ascendants Cherokee.

Cette jeune Johnny Sequoyah deviendra une grande actrice, j’en suis persuadé car là elle irradie la série.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1913 fois
4 apprécient

Gwangelinhael a ajouté cette série à 2 listes Believe

Autres actions de Gwangelinhael Believe