Billions - La taille compte

Avis sur Billions

Avatar Quentin Stampfli
Critique publiée par le

L'épisode "pilot" de la série Billions commence sur les chapeaux de roues avec une première scène des plus dérangeante, mettant en exergue les vices cachés de Chuck Rhoades (Paul Giamatti - L'Illusionniste), procureur fédéral de New York.

Ce premier épisode en dit long sur le futur de la série. Bobby "Axe" Axelrod (Damian Lewis - Homeland), milliardaire et dirigeant d'un hedge fund renommé à NYC, sera confronté à Chuck Rhoades, procureur fédéral, souhaitant faire couler Axe par tous les moyens possibles et inimaginables.

La série dépeint, sur un fond de vices et d'excès, le monde de la finance du 21ème siècle. En 60 minutes, vices sexuels, thérapies pour millionnaires, achats compulsifs et jeux d'influence brossent le tableau du monde extravagant qu'est celui de l'argent. À noter que pour plus de réalisme, les producteurs Brian Koppelman et David Levien (notamment connus pour Ocean's 13) ont interviewé et analysé des dizaines de milliardaires avant de se lancer dans l'aventure Billions.

Dans la lignée des séries Suits et House of Cards et des films Wall Street et The Wolf of Wall Street, Billions promet un show des plus captivants. Alors n'hésitez plus !

Prochain épisode le dimanche 17 janvier !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 5215 fois
4 apprécient

Autres actions de Quentin Stampfli Billions