Black Bullet dans le pied

Avis sur Black Bullet

Avatar Chexou
Critique publiée par le

Risque de spwal.

Black Bullet, ou Burakku Buretto en japonais est un anime du genre Sci-Fi / Action / Dystopie, celui-ci nous raconte l'histoire de Rentarō Satomi et Enju Aihara, un duo de miliciens traquant des monstres nommés "Gastrae" ayant la forme d'insectes géants pour protéger la ville de Tokyo.

L'anime présente énormément d'éléments scénaristiques plus qu'intéressants, on nous présente les milices qui ont la tâche de traquer les fameux Gastrae, celles-ci sont constitués de binômes, un duo se résume à un Promoter et à un Initiator.

Les Initator sont des " Enfants Maudits ", c'est à dire des enfants contaminés avec le virus gastrea mais qui possède un taux d'infection stable, il s'agit exclusivement de petites filles, reconnaissables avec leurs yeux rouges. Et déjà, premier cas assez intéressant par rapport à ces enfants "maudits", il existe une certaine xénophobie entre la population et ces enfants, une forme de haine et de peur de la part des gens "normaux" qui peut prendre des proportions assez extrêmes

Dans un épisode, une enfant maudit est arrêtée par la police après avoir voler dans un magasin car celle-ci était affamée, et pour "punir" celle-ci, les policiers vont quand même jusqu'à lui tirer dessus plusieurs fois

Peut-on rapprocher cette xénophobie avec un genre de racisme et d'apartheid que l'on a connu dans l'histoire ? Car ceci s'en rapproche fortement, du moins avec les enfants maudits qui doivent rester exilés s'ils ne sont pas accompagner d'un Promoter

En parlant de ces enfants maudits, certains possèdent des caractères génétiques les rapprochant des animaux, par exemple, Enju est un Initiator de type lapin, elle possède donc une agilité et une vitesse impressionnantes, mais on retrouve aussi des types araignée, chat ou encore chouette, et là on rentre dans le problème de l'anime, beaucoup trop d'éléments ne sont pas développer comme il le faudrait. Avec un anime de 13 épisodes, c'est presque impossibles de tout développer, pourtant l'anime est ambitieux dès le départ, mais le problème reste ce nombre d'épisodes trop maigre, un anime en 25 épisodes aurait été parfait.

On est submergés d'idées et de détails, et on se pose beaucoup trop de questions. D'ou vient le Varanium ? Pourquoi repousse t'il les gastrae ? Que fait le reste du monde pendant que Tokyo se fait pourrir par des vilaines bestioles ?

L'anime ne possède pas de réelle réponse à toutes ces questions, et on reste sur notre faim.

On retrouve également beaucoup de moments.. wtf ? Par exemple, on nous montre vers le milieu de l'anime que Rentaro est à moitié robotisé après un accident, un bras, une jambe en Varanium ainsi que son oeil gauche remplacée par un.. oeil robotisé ? Bref, à ce moment là, notre Rentaro national commence à devenir plus fort, mais pourquoi ne pas avoir utiliser cette puissance avant ? Beaucoup de situation aurait pu être réglée avec cette puissance de robot, il a quand même un booster sur sa jambe, un motherfucking booster.

IMême la fin de l'anime n'a aucun sens, pourquoi Kisara pète carrément un câble ? Et pourquoi il faut plus de 30 secondes à un tête pour se faire couper en deux ? C'est pas logique mon dieu.

Je ne vais pas déblatérer des années pour une critique mais personnellement, cet anime mérite une deuxième saison, au moins pour répondre aux questions du spectateur qui sont trop nombreuses, il n'est pas mauvais en soi, les personnages sont attachants (malgré certains qui sont là uniquement pour mourir dans la bataille)

En conclusion, l'anime est ambitieux mais ne développe pas assez, ce qui amène à un résultat aux limites de la déception et de la frustration, personnellement j'attends une saison deux avec impatience.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2868 fois
2 apprécient

Autres actions de Chexou Black Bullet